Les mots-croisés de La Relève

Élections dans la MRC : les jeux sont faits

Photo de Steve Martin, Initiative de journalisme local
Par Steve Martin, Initiative de journalisme local
Élections dans la MRC : les jeux sont faits
Les maires Williams, Bélisle et Plouffe seront de retour en poste pour de nouveaux mandats. (Photo : courtoisie)

Les élections municipales auront officiellement lieu le dimanche 7 novembre, mais pour plusieurs candidats, le suspense ne durera pas jusque-là. Maintenant que la date limite pour le dépôt des candidatures est passée, certains d’entre eux ont en effet reçu la confirmation qu’ils occuperont le poste convoité à compter du mois prochain.

En plus du maire de Varennes, Martin Damphousse, élu sans opposition alors que s’achève son troisième mandat à la tête de la municipalité, les maires Daniel Plouffe, Alexandre Bélisle et Stéphane Williams seront également de retour en poste à Calixa-Lavallée, Verchères et Saint-Amable respectivement.
Par contre, la question va demeurer en suspens pour quelques semaines encore à Contrecœur alors que Maud Allaire, qui avait succédé à Suzanne Dansereau il y a quatre ans, devra vaincre au scrutin lors des élections son opposant, René Laprade qui s’est montré critique envers sa façon de gérer les affaires de la Municipalité et le manque de transparence de son administration durant son mandat.

L’adversaire, qui a notamment œuvré à la réussite des célébrations du 350e anniversaire de Contrecœur, espère pour sa part avoir l’opportunité de changer la façon de faire les choses dans la Ville et d’impliquer davantage ses concitoyens dans les grandes décisions à venir et qui risquent de changer le visage de la région.

Des luttes à suivre à Contrecœur

En revanche, deux conseillers ont été élus sans oppositions à Contrecœur. Après avoir représenté le district 2, Claude Bérard sera de retour à l’hôtel de ville pour les citoyens du quartier 1, alors que, pour Karine Messier, 35 ans (district 4), il s’agira d’une première expérience en politique municipale.
Deux autres conseillers ayant choisi de se représenter, Dominique Doyon (district 3) et Denis-Charles Drapeau (district 6) devront pour leur part défendre leur bilan pendant quelques semaines encore et espérer être choisis de nouveau lors des élections alors qu’ils devront respectivement faire face à Pierre Bélisle et Claude Dansereau.

Dans les deux quartiers restants, la lutte se fera entre des candidats sollicitant un premier mandat, soit Myriam Palardy et Pierre-Olivier Roy dans le district 2 ainsi que Maggy Bissonnette et Sandra Gaudette dans le district 5.
Rappelons que l’actuel conseiller du quartier 3, Steve Hamel, a choisi de se présenter pour un nouveau mandat, mais du côté de Varennes cette fois.

Portrait inchangé… ou presque

Aucune surprise à Saint-Amable alors que les membres du conseil ont tous été réélus sans opposition. Tout comme le maire Williams, Marie-Ève Tanguay, Mathieu Daviault, Vicky Langevin, France Gosselin et Robert Gagnon vont retrouver leur siège à la table du conseil en tant que représentants des districts 1 à 5.
Seule recrue se greffant au lot, Dany Charbonneau va remplacer le conseiller Michel Martel, représentant du quartier 6 qui prend sa retraite après avoir consacré une partie de sa vie et de sa carrière aux organismes de la région et à la politique municipale.

Du sang neuf à Verchères

À Verchères, le maire Bélisle va retrouver quelques visages qu’il connait bien, soit ceux des conseillers des districts 4, 5 et 6, Gilles Lamoureux, Claude Ménard et Nathalie Filion.
Nouvelle venue en politique, Katherine Ramacieri L’Heureux occupera pour sa part le poste de conseillère du quartier 1 puisqu’aucun autre candidat ne s’est manifesté dans le secteur.
Deux luttes se poursuivront donc jusqu’à la date du vote. Dans le district 2, Luc Fortin fera face à Dominic Lampron alors que du côté du Vieux-Verchères, Annie Dubeau sera opposée à Martin Richard.

 

Partager cet article