Les mots-croisés de La Relève

Élections municipales à Contrecœur, Saint-Amable et Verchères: Vers une représentation équitable entre les hommes et les femmes?

Photo de Steve Martin, Initiative de journalisme local
Par Steve Martin, Initiative de journalisme local
Élections municipales à Contrecœur, Saint-Amable et Verchères: Vers une représentation équitable entre les hommes et les femmes?
Myriam Palardy, Maggy Bissonnette, Karine Messier, Dany Charbonneau, Annie Dubeau et Luc Fortin (Photo : courtoisie)

Les femmes sont plus nombreuses à se présenter pour être conseillères dans les municipalités de la région. Seule mairesse à espérer une réélection, Maud Allaire devra cependant se battre pour conserver sa position.

La mairesse de Contrecoeur devra notamment faire face à un adversaire, René Laprade, retraité d’ArcelorMittal. Ce dernier s’est montré très critique notamment à propos de la manière dont l’administration actuelle a géré la situation dans le dossier de la Colonie des Grèves et de la vente d’un terrain à l’entreprise Rio Tinto Fer et Titane.

M. Laprade a également demandé par le passé à ce que les séances du conseil municipal soient diffusées en ligne, et ce, en tout temps, afin d’assurer une plus grande transparence au bénéfice des citoyens.

Considérant les changements qui risquent de s’opérer au cours des prochaines années si le projet d’agrandissement du terminal de l’Association portuaire de Montréal se concrétise -avec la densification du transport lourd qu’il entraînera- en plus de la querelle légale qui oppose la Ville à RTFT, parions que bien des regards seront braqués sur Contrecœur d’ici le 7 novembre.

Une lutte dans Saint-Laurent-du-fleuve

À ce jour représentant du district 2 de Contrecoeur, Claude Bérard se présente cette fois pour représenter le district 1 et aucun opposant ne s’est manifesté pour le défier.

Deux candidats s’affrontent pour leur part afin de le remplacer dans le district voisin, soit Myriam Palardy et Pierre-Olivier Roy, qui a également manifesté son intérêt pour représenter le Parti québécois dans le comté de Verchères lors des prochaines élections provinciales.

Quant à Madame Palardy, courtière en immobilier résidentiel et mère de quatre enfants, elle dit avoir pour priorité l’accessibilité aux services, le maintien d’un environnement sécuritaire dans sa communauté et les loisirs.

Les districts 4 et 5 devraient pour leur part être représentés par de nouvelles venues. Âgée de 35 ans, Karine Messier habite Contrecœur depuis 15 ans et elle a une expertise en administration en plus d’être présidente du conseil d’établissement de l’école Mère-Marie-Rose depuis 2020.

Conseillère chez Desjardins, Maggy Bissonnette espère de son côté prendre la relève d’André Gosselin. Mme Bissonnette s’est notamment impliquée auprès du conseil d’administration du CPE Petit à Petit ainsi qu’auprès du club de course Les Contrecoureurs. La promotion des saines habitudes de vie et l’offre de loisirs proposés aux citoyens font ainsi partie des priorités de son agenda. Elle va affronter Sandra Gaudette qui a siégé au sein du comité consultatif loisirs, culture et développement social en plus de s’être impliquée ces dix dernières années auprès du conseil d’administration des Diableries de Contrecoeur.

Finalement, le conseiller sortant Denis-Charles Drapeau, qui a représenté la Ville au sein du conseil d’administration de la Colonie des Grèves jusqu’à janvier dernier, devra pour sa part faire la lutte à Claude Dansereau dans le district 6 – Saint-Laurent-du-fleuve.

Entre changement et continuité

À l’opposé, à Saint-Amable, la stabilité semble être de mise puisque tous les conseillers sortants se présentent de nouveau et sans opposition. Seul changement à prévoir, Dany Charbonneau, directeur des ventes chez Camions Daviault inc., va prendre le relais de  Michel Martel qui, pour des raisons de santé, a choisi de laisser son siège au conseil.

Pendant ce temps à Verchères, c’est sans surprise qu’Alexandre Bélisle devrait conserver son poste à la tête de la municipalité pour un quatrième mandat.

Seront de nouveaux présents à ses côtés, Gilles Lamoureux, Claude Ménard et Nathalie Filion, représentants des districts 4, 5 et 6.

Deux courses se dessinent dans les districts 2 et 3 alors que Luc Fortin va affronter Dominic Lampron dans le secteur du Vieux-Verchères, alors qu’Annie Dubeau sera opposée à Martin Richard.

Le conseil sera complété par une autre nouvelle venue, Katherine Ramacieri L’Heureux, seule candidate à s’être présentée pour le poste disponible dans le district 2. Elle remplacera la conseillère Carole Boisvert, dont la présence à une manifestation antimasque à Montréal a créé la polémique en octobre 2020.

Mme Boisvert a plutôt décidé de se joindre à un nouveau parti politique de la scène fédérale, le Parti Libre Canada pour lequel elle a été candidate dans la circonscription Pierre-Boucher‒Les Patriotes‒Verchères lors des dernières élections.

Partager cet article