Les mots-croisés de La Relève

Stéphane Williams, de nouveau candidat lors des prochaines élections municipales

Photo de Steve Martin, Initiative de journalisme local
Par Steve Martin, Initiative de journalisme local
Stéphane Williams, de nouveau candidat lors des prochaines élections municipales
La nouvelle équipe pour les élections 2021. De gauche à droite: Marie-Ève Tanguay, Robert Gagnon, France Gosselin, Stéphane Williams, Dany Charbonneau, Mathieu Daviault, Vicky Langevin (Photo : Lanciault Photographie)

Le maire de Saint-Amable, Stéphane Williams, et les membres de son équipe vont, à une exception près, solliciter un nouveau mandat lors des prochaines élections municipales qui se tiendront à l’automne. 

« Ça allait de soi, explique Stéphane Williams en entretien avec La Relève. Lors de notre arrivée, nous avions établi une liste de sept ambitions. Nous avons réalisé quand même beaucoup de choses. Nos ambitions sont devenues des projets et nous voulons que ces projets deviennent des réalisations au cours du prochain mandat. »

Durant les quatre dernières années, les membres de l’administration Williams ont tenu le cap sur les principaux objectifs qu’ils se sont fixés en arrivant en poste. La relance de l’industrie agroalimentaire, la revitalisation de la rue Principale et du centre-ville, l’accès à des centres adaptés aux besoins des personnes âgées ainsi que le développement de services et activités pour les jeunes familles font notamment partie des dossiers qui ont mobilisé les élus au cours de cette période.

« Nous avons une nouvelle politique familiale, une nouvelle politique culturelle, ajoute M. Williams. Nous avons retravaillé notre politique environnementale. En 2018, nous avons élargi l’offre de service au niveau du transport en commun. Plutôt que d’aller directement à Longueuil, ça nous a donné accès à 90 destinations différentes en passant par Sainte-Julie. »

Pétanque et eaux usées

Parmi les réalisations de son équipe, le maire mentionne l’obtention de subventions de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) pour les communautés situées en zone rurale, des investissements de 4,5 millions de dollars (incluant des subventions) pour le système de traitement des eaux usées, la réduction de la vitesse en zone urbaine ainsi que l’organisation d’activités familiales, dont la location d’équipement gratuit au parc Le Rocher ainsi que l’installation d’un boulodrome pour les amateurs de pétanque dans des locaux de l’hôtel de ville.

En 2021-22 sera par ailleurs inauguré le nouveau chapiteau permanent du parc Le Rocher.

« L’hiver, ce sera un abri pour la patinoire. Le reste de l’année, il va pouvoir servir à l’organisation d’activités, festivals, pique-niques, camps de jour, etc. ».

Rappelons que deux nouveaux centres sont par ailleurs en développement actuellement sur le territoire, une Maison des aînés de 72 unités pour les personnes non autonomes ainsi qu’une résidence pour aînés de 40 unités pour personnes autonomes.

Un nouveau parc industriel?

Avec une croissance maintenue de sa population prévue au cours des prochaines années, l’actuel maire prévoit par ailleurs de nouvelles phases de développement pour sa ville qui pourrait atteindre dans un avenir rapproché les 15 000 habitants.

« Des promoteurs de Saint-Amable ont aussi fait une demande auprès de la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) pour un nouveau parc industriel sur la rue Adam, précise ce dernier, à l’entrée de la ville. On attend une réponse. Si c’est accepté, nous allons pouvoir revitaliser certains secteurs. »

Malgré un programme bien rempli, la pandémie a, comme ailleurs, ralenti le développement de certains projets. Les célébrations du centenaire de la municipalité qui a obtenu le statut de ville au cours des dernières années ont notamment été affectées par la situation sanitaire.

« C’est certain que la pandémie a amputé un peu de notre temps, si je peux dire», admet le maire qui avance par ailleurs, sans en dévoiler davantage, qu’une surprise attend les citoyens dans quelques semaines à propos des 100 ans d’histoire de la Ville.

Benjamine de la MRC

Seul membre de l’équipe à ne pas se représenter lors de la prochaine élection, Michel Martel a choisi de se retirer pour des raisons personnelles. Il sera remplacé sur le scrutin du district 6 par Dany Charbonneau.

« M. Martel nous a grandement aidés au cours de notre premier mandat par son expérience politique. Il a déjà été directeur général de la Ville ainsi qu’au centre communautaire. Je peux même dire qu’il a aidé chacun de nos membres au niveau personnel. »

Rappelons qu’avec un âge moyen inférieur à 35 ans pour ses citoyens, Saint-Amable demeure la plus jeune ville de la MRC de Marguerite-D’Youville, ce qui, selon le maire, a motivé l’adoption du slogan « Grandir ensemble » en 2019, année durant laquelle la Municipalité a adopté son nouveau logo et une nouvelle image de marque.

« On veut rendre la ville dynamique, avance Stéphane Williams. Dans notre plan quinquennal, nous avons d’ailleurs un projet communautaire qui va rassembler les différentes générations. »

De quoi s’agit-il? L’actuel maire va divulguer cette information lors d’une future annonce au cours des prochaines semaines.

Partager cet article