Les mots-croisés de La Relève

Détournement de la voie ferrée entre Varennes et Boucherville: Un projet trop dispendieux?

Photo de Steve Martin, Initiative de journalisme local
Par Steve Martin, Initiative de journalisme local
Détournement de la voie ferrée entre Varennes et Boucherville: Un projet trop dispendieux?
(Photo : Johannes Plenio Unsplash)

Selon le maire de Varennes Martin Damphousse, la modification du trajet de la voie ferrée qui traverse une partie de Varennes et de Boucherville ne se réalisera pas dans un proche avenir en raison des coûts trop élevés du projet.

Avec un accroissement à prévoir du trafic ferroviaire au cours des prochaines années, les questions de nuisance et de sécurité continuent d’être des sujets récurrents lors des assemblées citoyennes et des séances publiques des conseils de Boucherville et des municipalités de la MRC de Marguerite-D’Youville. 

Le sujet a fait une fois de plus surface lors de la plus récente séance ordinaire du conseil de Varennes qui s’est tenue à la Maison des aînés le lundi 5 juillet dernier.

Lors de la période de questions, le maire de la Ville, Martin Damphousse, a tenu à apporter quelques précisions concernant la position de son administration par rapport à un éventuel déplacement de la voie ferrée.

« Dans un premier temps, il faut rappeler que Boucherville en a fait depuis très longtemps un engagement électoral, s’est exprimé l’élu en réponse aux questions d’un citoyen. De notre côté, nous n’avons pas pris cet engagement-là parce que ne voyons pas la faisabilité [du projet]. »

660 millions de dollars

En contrepartie, le maire rappelle que son équipe a accepté de contribuer financièrement à une étude de préfaisabilité conjointement avec la Ville voisine à propos de cette éventuelle modification du trajet. Rappelons que celui-ci sera emprunté par un plus grand nombre de trains de marchandises advenant la réalisation de la phase d’agrandissement du terminal à conteneurs de l’Administration portuaire de Montréal à Contrecœur. 

La somme requise pour compléter le projet lui paraît cependant inatteignable pour le moment.

« Dans la version la plus économique, si nous détournons [la voie ferrée] pour passer dans nos terres agricoles et notre secteur industriel, le coût serait de 660 millions de dollars pour quelques kilomètres, a ajouté M. Damphousse. Le point majeur, c’est que personne ne veut payer [une telle somme]. »

À titre comparatif, l’élu rappelle que, malgré les dommages matériels et les pertes humaines lors de la tragédie de Mégantic en 2013, peu de progrès concrets ont été réalisés dans la modification du parcours ferroviaire dans le secteur depuis la catastrophe.

Rappelons que le projet n’est pas un enjeu récent dans la région. En mai 1983, Varennes et Boucherville ont déposé conjointement au ministère de l’Environnement du Québec un avis de projet concernant le déplacement de la voie ferrée du CNN traversant les deux municipalités.

Partager cet article