Les mots-croisés de La Relève

François Faucher, le vibrationniste de Boucherville, prend les grands moyens pour s’exposer

Photo de François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
Par François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
François Faucher, le vibrationniste de Boucherville, prend les grands moyens pour s’exposer
Le peintre François Faucher.

La pandémie a forcé l’annulation d’à peu près tous les événements culturels incluant les symposiums et expositions culturelles. La COVID-19 a forcé la fermeture sinon la désertion par le public des galeries d’art, c’est pourquoi le peintre vibrationniste de réputation internationale, de Boucherville, François Faucher, a appliqué le vieux principe que l’on ne soit jamais mieux servi que par soi-même. Il y a quelques semaines, il a officiellement inauguré un site Internet qui le repositionne dans le monde des arts localement, régionalement et sur la planète tout entière.
« Je suis persuadé que je devais franchir cette étape importante pour ma carrière, de la même façon qu’il y a 20 ans, Line et moi avions publié un livre qui célébrait mes 25 années de carrière et qui expliquait le vibrationnisme. Normalement, nous devions refaire un livre plus à jour, mais comme aujourd’hui nous sommes à l’ère de l’informatique, je crois qu’il était préférable de suivre le courant. Une fois toutes les données mises en place, j’ai moi-même été surpris de voir l’ampleur du site et tout le cheminement parcouru depuis 1976. »
M. Faucher a démarré le travail avec sa conjointe Line Thivierge. « Je croyais qu’on y arriverait en quelques semaines, mais finalement avec tout le matériel que j’ai réalisé depuis bientôt 45 ans, et en y intégrant les photos, vidéos, messages, reconnaissances, photos des peintures et revues de presse, il aura fallu 15 mois pour accoucher d’un site Internet informatif, de qualité », ajoute-t-il. Les visiteurs pourront surfer sur ce site durant plus de deux heures avant de voir, d’apprécier et de faire le tour de la carrière du peintre bouchervillois qui est, malgré la situation sanitaire, toujours représenté en Europe. En raison de la pandémie, il a quelque peu ralenti sa production artistique, que ce soit dans son atelier de Boucherville ou encore dans « sa grange » de Thetford Mines, mais aussitôt que la situation le permettra, il reprendra le chemin des expositions et des symposiums d’arts ou les visiteurs pourront apprécier son style vibrationniste unique. En attendant, on peut évidemment visiter ce fameux site Internet au « francoisfaucher.com ». D’ailleurs, si vous vous inscrivez à l’infolettre de François Faucher d’ici à la fin de l’année, vous courez la chance de gagner la sérigraphie intitulée « Ambiance » que tient l’artiste sur la photo.




Partager cet article