Les mots-croisés de La Relève

Élections municipales: Stabilité pour les uns, changement de garde pour les autres

Photo de Steve Martin, Initiative de journalisme local
Par Steve Martin, Initiative de journalisme local
Élections municipales: Stabilité pour les uns, changement de garde pour les autres
Un peu plus de 37 % des électeurs admissibles se sont prévalus de leur droit de vote afin d’élire un maire à Contrecœur. (Photo : Ville de Contrecœur)

Alors que les citoyens de Verchères, de Calixa-Lavallée et de Saint-Amable ont droit à quelques petits changements relativement à la composition de leur conseil suite aux élections municipales, les Contrecœurois, eux, vont faire la connaissance d’une nouvelle équipe revampée autour de la mairesse Maud Allaire.

À Saint-Amable, où le maire Stéphane Williams a été réélu sans opposition, seuls les résidents du district 6 seront représentés par un nouveau conseiller à la suite du départ de Michel Martel, qui a choisi de quitter son poste pour des raisons de santé.

Également élu par acclamation, son remplaçant, Dany Charbonneau, est actuellement directeur des ventes pour Les Camions Jean-Guy Daviault, en plus d’être président de la Société de développement industriel Damira. Son père fut lui-même conseiller municipal durant plus d’une décennie (1990-2000).

Dany Charbonneau en compagnie du maire de Saint-Amable Stéphane Williams et du conseiller du district 2, Mathieu Daviault.

Trois nouveaux visages à Verchères

Pendant ce temps à Verchères, de nouveaux visages vont, suite aux élections, se joindre au conseil. Celui-ci sera de nouveau dirigé par le maire Alexandre Bélisle, de retour pour un quatrième mandat.

Alors que Nathalie Fillion, Claude Ménard et Gilles Lamoureux vont conserver leur place au sein du conseil, une recrue, Katherine Ramacieri L’Heureux, va se joindre à eux comme représentante du district 1 après avoir été élue par acclamation.

Dans les districts 2 et 3, Dominic Lampron et Annie Dubeau ont remporté les batailles qui les opposaient respectivement à Luc Fortin et Martin Richard, ayant respectivement récolté 60 % et 68,53 % des votes.

Originaire de Saint-Félix-de-Valois et Verchèroise depuis 10 ans, Annie Dubeau suit elle aussi les traces de son père qui fut conseiller municipal durant huit ans. Technologiste en recherche et développement chez Agropur, celle dont la fille a reçu un diagnostic de leucémie lymphoblastique alors qu’elle n’avait que 5 ans a choisi de s’impliquer activement auprès de Leucan et de la Fondation Charles-Bruneau.

Annie Dubeau suit elle aussi les traces de son père qui fut conseiller municipal durant huit ans.

Nouvelle dynamique à Contrecœur

À Contrecœur, où de gros dossiers sont en branle depuis quelque temps déjà et pourraient connaître leur aboutissement au cours du prochain mandat des élus, la situation est on ne peut plus intéressante.

Avec un faible taux de participation de 37,1 % lors des élections, la mairesse Maud Allaire a conservé son siège. Cette dernière a en effet récolté plus du double de votes de son rival, René Laprade, soit 1812 contre 838 voix.

Seul autre membre de l’ancienne administration de retour à la table du conseil, Claude Bérard a troqué son siège du district 2. Il sera dorénavant représentant du quartier 1 où il a été élu sans opposition.

En revanche, deux conseillers qui sollicitaient de nouveaux mandats, Dominique Doyon (district 3) et Denis-Charles Drapeau (district 6) ont été renversés par de nouveaux candidats. Ces derniers sont Pierre Bélisle, un retraité du Port de Montréal et Claude Dansereau.

Du côté du district 2, Pierre-Olivier Roy a remporté la course par 19 voix face à une autre nouvelle venue, Myriam Palardy, alors que du côté du district 5, Maggy Bissonnette, s’est elle aussi offert une victoire à l’arraché, coiffant Sandra Gaudette par 34 votes.

Pour compléter le portrait, Karine Messier, directrice des ventes chez DDL électrique, sera la représentante du district 4 après avoir été élue sans opposition.

À Contrecœur, Pierre Bélisle, un retraité du Port de Montréal, a vaincu le conseiller sortant du district 3, Dominique Doyon.

Un autre tour de piste pour Daniel Plouffe

Enfin, à Calixa-Lavallée, tous les résultats étaient connus plusieurs jours avant les élections. Sans opposition, Daniel Plouffe va poursuivre son travail à titre de maire de la Municipalité. L’ex-policier va retrouver pour les quatre prochaines années les conseillers Ghislain Beauregard, Claude Lacasse et Bruno Napert.

Trois nouveaux venus se joindront également à son équipe, soit Valérie Beaurivage-Vincent, Daniel Jacques et Mylène Gauthier, tous élus sans opposition.

Daniel Plouffe tient entre ses mains son document de mise en candidature.
Le maire de Calixa-Lavallée, Daniel Plouffe, tenant dans sa main son document de mise en candidature pour la prochaine élection.
Partager cet article