Les mots-croisés de La Relève

« Alexandre avait une tête de hockey incroyable » -Benoit Rajotte

Photo de Steve Martin, Initiative de journalisme local
Par Steve Martin, Initiative de journalisme local
« Alexandre avait une tête de hockey incroyable » -Benoit Rajotte
Benoit Rajotte (Photo : Hockey de Mortagne)

Le Varennois Alexandre Carrier a marqué son premier but dans la Ligue Nationale de Hockey contre le gardien étoile Andreï Vasilevskiy. Lors de son passage avec Les Éperviers de Mortagne, le jeune homme possédait déjà les qualités qui lui ont permis de se rendre jusqu’à la LNH. Son coach de l’époque, Benoit Rajotte, se souvient bien de son ancien capitaine.

« Alexandre a joué son année Bantam avec nous, nous raconte ce dernier. Ç’a vraiment été une bonne saison pour lui et pour l’équipe. Cette année-là, nous avons remporté un tournoi ainsi que la Coupe Dodge à la fin de l’année. C’est lui qui avait compté le but gagnant en période de surtemps contre l’équipe hôtesse à Trois-Rivières. Déjà, c’était un joueur qui était très respectueux envers ses coéquipiers, qui se préparait vraiment bien et qui avait une bonne attitude. »

À ce propos, l’actuel Président Directeur général du Programme Hockey de Mortagne admet qu’Alexandre a souvent été cité comme exemple à suivre pour les cohortes suivantes.

« C’est un passionné, mais c’est aussi quelqu’un qui était capable de prendre soin des autres et d’être un bon coéquipier. C’est une valeur importante qu’on essaie d’inculquer à no jeunes. Il abordait sa préparation avec beaucoup de sérieux. Avec un père qui a joué à un haut niveau, c’est un jeune homme qui a été bien encadré. Il avait du talent mais surtout une bonne éthique de travail. Arrivé à un certain niveau de compétition, c’est ce qui fait la différence. »

Des risques calculés

Selon l’entraîneur, cette éthique est sans doute ce qui a permis à Alexandre Carrier de se démarquer malgré un physique moins costaud que celui des défenseurs les plus baraqués de la Ligue Nationale.

«  C’est un travaillant. Il avait déjà beaucoup d’habileté et une tête de hockey incroyable. Il a vraiment mis les efforts qu’il faut pour améliorer sa vitesse et la puissance de son coup de patin. »
Benoit Rajotte voit également d’un bon œil le fait que son ancien protégé ose d’avantage s’aventurer en territoire adverse, comme il l’a fait lorsqu’il a marqué son premier but dans l’uniforme des Predators.

« Certains entraineurs préfèrent que les défenseurs demeurent à l’arrière, mais Alexandre sait se démarquer et prendre des risques calculés. Il ne passe pas son temps à l’attaque, mais quand il flaire l’occasion, il n’hésite pas.  C’est un joueur assez intelligent pour saisir les bonnes occasions. Comme il joue à Nashville, on n’a pas beaucoup d’occasion de le voir en dehors des faits saillants, mais nous sommes très contents de ce qui lui arrive, c’est certain. »

 

Partager cet article