Les mots-croisés de La Relève

Contrecœur demande à Québec de reformuler le projet de loi 67 sur les zones inondables

Photo de Steve Martin, Initiative de journalisme local
Par Steve Martin, Initiative de journalisme local
Contrecœur demande à Québec de reformuler le projet de loi 67 sur les zones inondables
(Photo : geoinondations.gouv.qc.ca)

Lors de la dernière séance ordinaire qui se tenait via visioconférence, les élus de Contrecœur ont énoncé des motions de félicitations pour trois citoyens et un club sportif et demandé au gouvernement du Québec de reformuler un article du projet de loi 67.

*Les élus ont convenu d’utiliser des contributions aux fins de parcs et de terrains de jeux afin de payer les coûts de réalisations de certains projets. Ces fonds se divisent comme suit :

  • 11 100 $ pour l’aménagement des sentiers de ski de fond Amico;
  • 6 205 $ pour l’achat des panneaux d’affichage au parc Amable-Marion;
  • 2 228 $ pour l’achat d’une balançoire au parc Jean-Louis-De La Corne;
  • 4 082 $ pour l’achat d’une balançoire au parc Joli-Mousse du centre multifonctionnel.

* Le conseil a par ailleurs entrepris d’utiliser 57 655$ de la réserve financière destinée à des projets touchant la jeunesse et les aînés pour financer des travaux réalisés au parc Pierre-Eucher-Cormier l’été dernier. Une somme de 35 219 $ de la réserve financière destinée à des projets environnementaux sera par ailleurs utilisée afin de financer l’acquisition d’un véhicule électrique;

* La Ville a également convenu d’utiliser des montants de son surplus accumulé non affecté pour payer des dépenses liées à trois projets :

  • 191 468 $ pour la démolition de trois bâtiments sur la route Marie-Victorin afin d’agrandir la fenêtre de visibilité du fleuve;
  • 25 000 $ pour l’aménagement d’un mur d’escalade au parc Antoine-Pécaudy;
  • 12 780 $ pour l’aménagement d’un circuit comestible et d’une forêt nourricière au parc Amable-Marion.

Motions de félicitations et loi 67

* Des motions de félicitations ont par ailleurs été formulées à l’endroit des citoyens suivants :

  • Alyssa Roy-Fraser, 8 ans, qui a remporté un prix lors de la 12e édition du concours de Regroupement littéraire Jeunesse de Saint-Ours pour son livre Mes DYS à moi;
  • L’autrice Myriam Vincent pour son premier livre Furie inspiré des vagues de dénonciations sexuelles faites aux femmes;
  • Stéphane Gabelier et le Club Cycliste Dynamiks. Rappelons que M. Gabelier a joué un rôle central dans l’organisation des Championnats québécois espoirs sur route. Le Club de Contrecœur a pour sa part remporté le titre dans la catégorie Club de développement en cyclisme sur route lors de la cérémonie du Mérite cycliste québécois;

* Les élus ont adopté une résolution de reconnaissance à l’endroit de l’organisme Le grand Pécaudy. La mission de ce dernier est de développer un projet d’habitation afin d’offrir aux aînés des logements à prix abordable;

* Le conseil a par ailleurs demandé au gouvernement du Québec de modifier la formulation de l’article 93 du projet de loi 67 concernant les zones inondables des lacs et des cours d’eau. Les élus de Contrecœur demandent de remplacer « pour limiter le nombre de personnes et de biens en zone inondable » par « diminuer la vulnérabilité des personnes et des biens en zone inondable. » Le tout, explique-t-on, afin d’assurer « une juste prise en compte des réalités propres aux différentes réalités des territoires situés en zone inondable ». Ils demandent également au gouvernement de consulter la CMM et les municipalités de la région en amont du dépôt d’un projet de règlement.

* Enfin, les représentants ont signifié leur appui à la colonie Sainte-Jeanne d’Arc. Le tout dans l’espoir que le gouvernement provincial puisse prévoir une aide financière afin d’assurer sa survie. L’institution fut fondée en 1928.

Partager cet article