Marguerite D

Les changements climatiques rappellent l’importance d’une trousse de 72 heures à la maison

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Les changements climatiques rappellent l’importance d’une trousse de 72 heures à la maison
Une trousse d’urgence 72 heures permet d’être autonome durant les trois premiers jours suivant une situation d’urgence. (Photo : Croix-Rouge)

Les vents violents du 1er novembre dernier ont privé d’électricité près d’un million de Québécois, rappelant du coup l’ampleur de la crise du verglas de 1998. Environnement Canada a affirmé à cette occasion que la plus forte bourrasque enregistrée dans la région de Montréal a atteint 105 km/h et qu’il n’est pas impossible qu’il y ait eu des rafales oscillant entre 110 et 120 km/h, une estimation qui laisse songeur quand on sait que le seuil minimal de la vitesse des vents d’un ouragan est de 118 km/h…
Ce vendredi noir est pour beaucoup une conséquence des changements climatiques qui nous affectent déjà et pour lesquels il faudra s’adapter le plus vite possible, car ils sont devenus une réalité presque au quotidien. On n’a qu’à penser tout récemment à l’été torride de 2018, à l’hiver 2018-2019 ponctué d’une quinzaine de périodes inhabituelles de gel/dégel et aux inondations du récent printemps qui fut particulièrement pluvieux.
À ce sujet, la présidente du Comité sur les changements climatiques de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) et mairesse de Sainte-Julie, Suzanne Roy, a rappelé que la température moyenne annuelle au Canada a augmenté de 1,7 °C entre 1948 et 2016, selon une étude dévoilée par Environnement Canada au début du mois d’avril dernier. Cette conclusion inquiétante est une autre lumière rouge qui s’allume sur le tableau de bord environnemental.
Être autonome
Les vents violents et les récentes pannes d’électricité qui ont affecté plus d’un million de Québécois nous rappellent qu’il est important de se doter d’une trousse d’urgence 72 heures permettant d’être autonome durant les trois premiers jours suivant une situation d’urgence.
Il faut savoir que près de 500 événements sont signalés chaque année au Centre des opérations gouvernementales et les problèmes rencontrés ont été entre autres provoqués par des inondations, des événements météorologiques extrêmes, des mouvements de sol, des incendies ou des accidents industriels.
De plus, durant les trois premiers jours suivant une catastrophe ou un sinistre, les autorités ainsi que les services publics sont submergés et ils s’affairent d’abord à sécuriser les lieux et secourir les victimes; prêter main-forte aux sinistrés en détresse; rétablir ou maintenir l’alimentation en électricité ou en eau; contrôler la circulation et les accès; informer le public; etc.
Les citoyens doivent alors compter sur leurs propres ressources, d’où la nécessité de se préparer adéquatement. En ayant une trousse d’urgence 72 heures, chaque famille peut ainsi être autosuffisante durant les trois premiers jours suivant une telle situation.
Pour savoir comment se préparer en cas de sinistre, les citoyens sont invités à communiquer avec leur Service de sécurité incendie ou encore à visiter l’un ou l’autre des sites suivants : Croix-Rouge : www.croixrouge.ca; Sécurité publique du Québec : www.securitepublique.gouv.qc.ca; Sécurité publique du Canada : www.preparez-vous.gc.ca

Quoi mettre dans sa trousse d’urgence?
Selon les experts de la Croix-Rouge une trousse complète doit contenir :
De l’eau
Prévoyez deux litres d’eau potable et deux litres d’eau pour les soins personnels par personne et par jour, pour un total de 72 heures. Si vous avez des animaux de compagnie, augmentez le nombre de litres d’eau selon le besoin. L’eau que vous gardez en provision doit être remplacée chaque année.
Des aliments
Entreposez une réserve de denrées non périssables suffisante pour nourrir tous les membres de la famille pendant trois jours. Choisissez des aliments compacts, légers et qui ne nécessitent ni réfrigération, ni cuisson, ni préparation avec un liquide. Vérifiez la date de péremption une fois par année.
Des essentiels
Ouvre-boîte manuel, lampe de poche à manivelle ou alimentée par piles, poste de radio à manivelle ou à piles, piles de rechange, allumettes imperméables, doubles des clés des voitures et de la maison, trousse de premiers soins, argent en petites coupures, documents importants, articles d’hygiène corporelle, médicaments, préparation pour nourrisson.
D’autres articles suggérés
Vêtements et chaussures de rechange pour chaque personne, bâches en plastique, ciseaux ou canif, sifflet, désinfectant pour les mains, nourriture et médicaments pour les animaux de compagnie, sacs à ordures et attaches, papier hygiénique, outil polyvalent ou outils de base (marteau, clé, tournevis, etc.), ruban adhésif en toile, sac de couchage ou couverture pour chaque personne.

Partager cet article