Agab Rembourser votre achat

Québec octroie 21 M$ de plus à six cégeps de la Montérégie

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Québec octroie 21 M$ de plus à six cégeps de la Montérégie
À la suite de cette annonce, le Cégep Édouard-Montpetit de Longueuil (photo) recevra 4,1 millions de plus pour la rentrée, le Cégep de Saint-Hyacinthe, 2,7 millions, et le Cégep de Sorel-Tracy, 1,3 million. (Photo : Courtoisie)

Le 17 juin dernier, le gouvernement du Québec a annoncé 128 nouveaux projets d’agrandissement et de construction d’écoles à travers la province, un geste d’une ampleur sans précédent dans le but d’enrayer la pénurie de locaux dans le réseau scolaire. Ces projets permettront l’ajout de plus de 1 000 classes aux niveaux préscolaire et primaire, ainsi que plus de 21 500 places-élèves au secondaire, ce qui représente un investissement de 1,7 milliard de dollars pour l’année 2019-2020.
Il y a quelques jours, le gouvernement Legault a poursuivi ses efforts dans le domaine de l’éducation, cette fois au niveau collégial, alors que le président du Conseil du trésor et ministre responsable de la Montérégie, Christian Dubé, a annoncé un financement supplémentaire pour les cégeps de la région qui recevront près de 21 millions de dollars.
Pour sa part, le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Jean-François Roberge, a fait savoir que les établissements collégiaux du Québec pourront profiter, dès la rentrée automnale, d’un budget additionnel de 68 millions de dollars à la suite de la révision du modèle d’allocation des ressources.
Dans le cadre de cette annonce, le Cégep Édouard-Montpetit à Longueuil recevra 4,1 millions de plus pour la rentrée, le Cégep de Saint-Hyacinthe, 2,7 millions, le Cégep de Sorel-Tracy, 1,3 million, et le Collège régional Champlain (qui a trois établissements, dont le principal est en Montérégie, un à Lennoxville et un à Québec), 4,1 millions.
Améliorer la qualité des formations
Le ministre Roberge a expliqué que ces investissements permettront aux établissements collégiaux d’améliorer leur situation financière, notamment dans le cas des plus petits établissements, souvent situés en région, et d’assurer la pérennité du modèle d’allocation pour plusieurs années.
Ces sommes donneront également aux directions respectives plus de souplesse et d’autonomie dans le choix des moyens à privilégier pour organiser le déploiement régional de leurs activités scolaires et ainsi mieux répondre aux besoins de leur clientèle. Pour les étudiants, ces investissements permettront entre autres d’améliorer la qualité des formations et des services qui leur sont offerts pour mieux les soutenir et favoriser leur réussite.
« Après plusieurs années à composer avec une situation financière fragile, les cégeps auront dorénavant les coudées franches pour mettre en place les mesures qu’ils jugeront nécessaires et ainsi permettre aux étudiants de réussir, selon leurs priorités et leurs besoins. Les directions des cégeps ont toute ma confiance pour donner un nouveau souffle au réseau collégial. Finalement, ce sont les étudiants et la société québécoise qui en seront les grands gagnants! », a déclaré à cette occasion le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Jean-François Roberge.
Pour sa part, la nouvelle directrice générale du Cégep de Sorel-Tracy, Stéphanie Desmarais, débute son mandat avec cette annonce des plus encourageantes. « C’est une excellente nouvelle pour notre Collège. Ce nouveau financement arrive comme une bouffée d’air frais pour la rentrée et va très certainement nous permettre de regarder vers l’avenir et de poursuivre le développement du Cégep de Sorel-Tracy. »

Partager cet article