Les mots-croisés de La Relève

Varennes offrira un véhicule électrique en autopartage à ses citoyens

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Varennes offrira un véhicule électrique en autopartage à ses citoyens
Varennes fait partie de dix municipalités à travers le Québec qui vont de l’avant avec un projet innovateur qui vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) en mettant à la disposition de leurs citoyens un véhicule électrique en autopartage.

Varennes fait partie de dix municipalités à travers le Québec qui vont de l’avant avec un projet innovateur qui vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) en mettant à la disposition de leurs citoyens un véhicule électrique en autopartage.
Dans le cadre de ce projet, les employés municipaux réserveront et utiliseront les véhicules électriques pour leurs besoins pendant les heures normales de travail. Lorsque ces voitures ne seront pas utilisées, elles seront mises à la disposition des citoyens en dehors des heures ouvrables, les soirs et fins de semaine, pour un tarif s’approchant de celui des autres services d’autopartage.
Pour sa part, le maire de Varennes, Martin Damphousse, a constaté que le kilométrage d’un des quatre véhicules électriques dont s’est dotée la Ville atteignait seulement 20 000 kilomètres en quatre ans et il se disait qu’il y avait sûrement un moyen d’optimiser leur utilisation.
Il a donc vu d’un bon œil le projet-pilote SAUVéR, l’acronyme du Système d’autopartage avec véhicule électrique en région, auquel prennent part depuis mai 2017 six villes du Québec, soit Bromont, Nicolet, Plessisville, Rivière-du-Loup, Sainte-Julienne et Témiscouata-sur-le-Lac.
Subvention
Les dix municipalités qui se joignent au projet, soit Varennes, Saint-Fulgence, Saint-Siméon, Saint-Charles, Maniwaki, Îles-de-la-Madeleine, Carleton-sur-Mer, Saint-Constant, Mercier et la Municipalité régionale de comté (MRC), se partageront une enveloppe de 750 000 $. Celle-ci provient du programme Municipalités pour l’innovation climatique, administré par la Fédération canadienne des municipalités (FCM) et financé par le gouvernement fédéral. Ce montant servira à financer l’achat d’un véhicule électrique et l’aménagement de la station-service dans chacune des municipalités.
Dans un premier temps, la Ville de Varennes entend mettre un véhicule électrique à la disposition des organismes communautaires du territoire. Par la suite, si la réponse est concluante, il est possible que ce service d’autopartage s’étende à l’ensemble des véhicules électriques municipaux et soit offert à tous les citoyens varennois qui le désireront. Le maire a souligné que les modalités de ce service devraient être précisées sous peu.
Présent à la conférence de presse, le ministre fédéral de l’Infrastructure et des Collectivités, François-Philippe Champagne, a lancé qu’il s’agissait d’un « projet vert, intelligent et rassembleur. Il y a un coût à un tel projet, mais je vois surtout un coût si on ne passe pas à l’action. »
Pour sa part, la présidente de la Fédération canadienne des municipalités (FCM), Vicki-May Hamm, a salué cette initiative. « Les municipalités ont un rôle déterminant face aux changements climatiques et elles ouvrent la voie en matière de solutions novatrices. (…) Grâce à notre partenariat avec le gouvernement du Canada, nos programmes appuient des solutions locales qui ont un impact national et qui contribuent au renouvellement des infrastructures et à notre transition vers une économie à faibles émissions de carbone. »
Pour sa part, le ministre a conclu : « Ce projet pourra faire une différence dans la vie des citoyens et j’espère qu’il pourra même être exporté à l’international. »

Faits en bref
Le programme Municipalités pour l’innovation climatique (MIC) aide les municipalités et leurs partenaires au moyen de financement, de formation et de partage d’informations. Il est conçu pour aider les municipalités canadiennes à mieux se préparer et à s’adapter à la nouvelle réalité des changements climatiques ainsi qu’à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Mis en œuvre par la Fédération canadienne des municipalités, le MIC est un programme quinquennal de 75 millions de dollars financé par le gouvernement du Canada.
Dans le cadre du plan Investir dans le Canada, le gouvernement du Canada investit plus de 180 milliards de dollars sur une période de douze ans dans le transport en commun, dans les infrastructures vertes, dans les infrastructures sociales, dans les infrastructures de transport à l’appui du commerce ainsi que dans des collectivités rurales et nordiques du Canada.
De cette somme, 26,9 milliards de dollars sont consacrés à des projets d’infrastructures vertes, ce qui comprend cinq milliards de dollars qui sont disponibles aux fins d’investissement par la Banque de l’infrastructure du Canada. (Mention de source : FCM)

Partager cet article