Les mots-croisés de La Relève

Bilan de mi-mandat de la mairesse Suzanne Roy de Sainte-Julie

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Bilan de mi-mandat de la mairesse Suzanne Roy de Sainte-Julie

Si Jean Charest présentait un bilan aussi chargé que celui du conseil municipal à Sainte-Julie, on serait tenté de croire qu’il en profiterait pour déclencher des élections dans les prochains jours! Plus sérieusement, si la « récolte » a été si bonne à Sainte-Julie, c’est que la patience et la détermination ont fini par être payantes puisque certains dossiers étaient sur la table du conseil depuis près de 20 ans dans certains cas! « La persévérance a mieux valu que la rage et la colère!…Même si parfois ce n’était pas évident! », de rire la mairesse Suzanne Roy au début de l’entretien.

En vue de son entrevue de mi-mandat, la mairesse avait quatre pages remplies de réalisations au cours des deux dernières années seulement et elle a regroupé le tout en cinq grands blocs.

Le premier bloc cible les services aux citoyens et la communication puisque ceux-ci ont été au cœur de beaucoup d’interventions de la part de l’administration municipale depuis deux ans. Un des premiers gestes de la Ville a été de procéder à l’embauche d’une coordonnatrice pour le Centre de service à la clientèle en janvier 2010 et, deux mois plus tard, l’offre du Service à la clientèle s’est étendue à la période du soir, répondant ainsi aux demandes de citoyens.

Au début de l’année en cours, de nouveaux services en ligne ont été proposés à la population, soit les plaintes, les requêtes ainsi que les inscriptions aux activités de loisirs, ce dernier point étant fort apprécié des citoyens qui peuvent depuis lors s’inscrire dans le confort de leur foyer. Afin de pouvoir mettre en place un tel service très pratique, il a fallu installer pendant environ deux ans le système de la Carte loisirs et la population y a adhéré gratuitement en grand nombre.

Réalisations…attendues!

« Le deuxième bloc est intitulé : Réalisations nouvelles et…très attendues!, de sourire Mme Roy. Dans certains cas, on parle même de 20 ans d’attente! C’est le cas de la construction en cours d’un lien cyclable le long du rang des Vingt-Cinq. Dans ce dossier, nous avons interpellé souvent les élus de Saint-Bruno et même de Longueuil pendant les fusions. Nous avons recommencé à plusieurs reprises et tout a abouti grâce à la collaboration du conseil actuel de Saint-Bruno. Il y a eu des périodes creuses mais la persévérance a fini par rapporter. »

L’obtention d’une nouvelle bretelle d’accès sur l’autoroute 20 en septembre dernier en est un autre exemple. « Ce dossier nous a peut-être occasionné certains découragements, parce que ce n’est pas toujours évident, mais c’est une leçon qu’on va retenir longtemps! », de lancer la mairesse alors que ces travaux aussi vont bon train.

La construction du Pavillon Thérèse-Savard-Côté, inauguré en novembre 2010, a exigé aussi de la persévérance, mais ce sont les organismes communautaires qui peuvent maintenant en bénéficier. Pour sa part, l’annonce de la protection d’une partie des boisés du mont Saint-Bruno en avril dernier a demandé beaucoup de patience de la part des élus, mais au bout du compte, ce sont 12 hectares boisés qui seront préservés au terme des démarches entreprises.

« L’ouverture d’un Éco-centre avec la MRC de Marguerite-D’Youville est un exemple de solidarité régionale. Nous aurions pu en construire trois (Sainte-Julie, Saint-Amable et Varennes) pour trois fois le prix actuel avec moins de services au total, mais nous avons choisi de mettre nos énergies en commun. Le regroupement a donné de meilleurs services à moindre coût. »

« Le terrain de soccer synthétique a demandé aussi de la persévérance puisque le conseil attendait depuis au moins trois ans la subvention gouvernementale pour aller de l’avant. Aujourd’hui, nous n’entendons que des commentaires positifs! Le terrain va servir la population pendant de longues années. »

Stationnement incitatif

Le troisième bloc est consacré à la démolition du viaduc. « Le conseil a beaucoup travaillé avec le ministère des Transports du Québec pour raccourcir les délais de 24 à 14 semaines. Chaque semaine où nous devons implanter des mesures de mitigation coûte cher et ce sont donc des centaines de milliers de dollars que nous épargnons ainsi, sans compter 10 semaines de maux de tête de moins pour les citoyens, c’est-à-dire deux mois et demi de moins, ce n’est pas rien », explique Suzanne Roy.

Les mesures de mitigation devraient coûter au bas mot près d’un million de dollars à elles seules et la quatrième voie sur le nouveau viaduc, qui n’était pas inclus dans les projets du ministère, coûtera environ deux millions au trésor julievillois.

Un point important : pendant la  démolition du viaduc, la Ville entreprendra en parallèle, au printemps 2012, des travaux de réaménagement du rang du Fer-à-Cheval, entre le restaurant Mikes et le viaduc, afin d’améliorer la fluidité du trafic sur cette artère importante. La Ville veut notamment permettre aux conducteurs d’aller tout droit quand ils entreprendront la montée de la côte vers le Mikes, puisqu’on doit présentement faire une petite déviation à droite, à l’intersection du boulevard Armand-Frappier.

Le quatrième bloc fait état des réalisations dans la continuité. On y remarque l’obtention de prix pour le Taxi 12-17 (Ovation municipale, Transport collectif de l’AQTR, FCM); le succès de la ligne ACCÈS vers Cégep de Saint-Hyacinthe en septembre dernier; le transport vers le Centre de formation professionnel (ajout de services du taxibus); le prêt de détecteurs de radon (dosimètres) et l’offre de conférences gratuites sur le radon.

Sainte-Julie est fière d’avoir obtenu la certification quatre fleurons en novembre 2010, mais on vise plus haut! « On veut être la première ville au Québec à avoir cinq fleurons! On ne manque pas d’ambitions! », de lancer Suzanne Roy.

Quant au cinquième bloc, il parle de projets en développement, c’est-à-dire qui sont déjà en voie de réalisation. Parmi eux, il y a le lancement d’un vaste projet de planification stratégique basée sur la participation citoyenne et l’administration publique 2011-2022 (« C’est un grand succès, on espérait la participation de 16 citoyens et nous avons 40 noms », précise la mairesse), la revitalisation du Vieux-village, ainsi que la mise en place d’un système d’appels automatisés d’ici janvier 2012. « Nous pourrons alors faire des appels à certains secteur quand il y aura des travaux, ou à toute la population s’il y a besoin de faire bouillir l’eau, par exemple. C’est un outil qui pourrait avoir de très belles applications. »

Finalement, on y retrouve le dossier du stationnement incitatif. « Ce dossier a beaucoup fait appel à ma patience personnelle! Je suis contente par contre de pouvoir dire que l’Agence métropolitaine de transport (l’AMT, qui est maître d’œuvre dans le dossier) a donné mandat la semaine dernière pour les plans et devis. Nous faisons un pas de plus dans la bonne direction! », a expliqué la mairesse en espérant que la persévérance sera bientôt couronnée de succès, une fois de plus.

 

Autres réalisations

Services aux citoyens et communication

Courriel mensuel de la mairesse (juillet 2010);

Résumés des séances du Conseil sur Internet dès le lendemain de la séance;

Refonte du site Internet de la Ville;

Signature d’un contrat avec la Société protectrice des animaux de Drummondville pour les services animaliers (octobre 2011);

Transport

Réaménagement de l’intersection Fer-à-Cheval/boulevard des Hauts-Bois (été 2011);

Augmentation du nombre de stationnements sur le boul. Armand-Frappier pour les utilisateurs du transport en commun;

Infrastructures

Rénovation de la caserne incendie (novembre 2011);

Environnement

Offre de barils récupérateurs d’eau de pluie à prix réduit (2010-2011);

Création d’un comité horticole (2011);

Premier bilan environnemental (juin 2010);

Vie communautaire

Lancement de la Fête au Vieux-Village (mai 2011);

Partenariat avec la ville d’Aubagne, Ville amie des enfants (décembre 2010-mai 2011);

Activités de loisirs

Agrandissement du stationnement du parc Edmour.-J.-Harvey (été 2011);

Organisation à l’aréna d’une grande fête publique pour féliciter les frères Hamelin après les Jeux olympiques de Vancouver;

Réception de la flamme olympique (décembre 2009);

Cadre de vie

Élue Ville du bonheur une troisième fois;

Devenue l’une des trois premières « Municipalité amie des enfants » (novembre 2009);

Relance d’un comité de citoyens pour la carrière et mise en place de citoyens témoins (printemps 2011);

Plan d’action de la politique familiale, deuxième génération (mai 2010);

Concerts de Jean-Philippe Sylvestre (décembre 2010);

Sécurité publique

Adoption du 40 km/h (juin 2010);

Continuité avec l’agence de sécurité privée pour la surveillance des parcs;

Campagne Bon pied, bon œil (mai 2010);

Partager cet article