Les mots-croisés de La Relève

Le conseil municipal adopte une résolution pour sauvegarder la culture du maïs au parc des Îles

Photo de Daniel Hart
Par Daniel Hart
Le conseil municipal adopte une résolution pour sauvegarder la culture du maïs au parc des Îles

Le conseil municipal de Boucherville a adopté la semaine dernière une résolution visant le maintien de l’agriculture au parc des Îles, notamment en ce qui a trait à la culture du maïs.

La Sépaq a l’intention de mettre un terme à cette pratique en 2016 afin de procéder à du reboisement. Par conséquent, les agriculteurs qui exercent leur métier à cet endroit depuis des décennies devront abandonner ces terres et se relocaliser ailleurs.

« La culture du maïs aux îles fait partie du patrimoine agricole de Boucherville; c’est pour cette raison que le conseil municipal veut maintenir la présence de l’agriculture à cet endroit », argue le maire Jean Martel. Durant l’été, une pétition a circulé dans les kiosques locaux de vente de blé d’Inde afin d’appuyer la requête des agriculteurs auprès du gouvernement. À ce jour, plus de 3000 personnes ont apposé leur signature sur ce document. Le conseil d’agglomération de Longueuil appuie également la démarche des producteurs de maïs locaux établis au parc des îles.

Lors de l’adoption de la résolution du conseil municipal à l’hôtel de ville, le vote a été réclamé puisqu’il y avait dissidence parmi les élus. De fait, la conseillère Anne Barabé n’a pas accordé son appui parce qu’elle est plutôt favorable à la position de la SÉPAQ. Cet organisme compte reboiser le site où il y a de l’agriculture, ce qui s’inscrirait dans le projet de créer une ceinture verte autour de l’île de Montréal.

 

Partager cet article