Verchères 350

Un peu plus haut dans le ciel de Varennes pour des élèves de 6e !

François Laramée
Un peu plus haut dans le ciel de Varennes pour des élèves de 6e !

Le 20 mai dernier, une quarantaine d’élèves de 6e année de l’école les Marguerite de Varennes ont pu vivre une belle expérience qui leur a permis d’admirer le ciel de Varennes à travers les merveilleux cerfs-volants de Michel Gagnon, propriétaire de l’entreprise Cerf-volant Coriolis, atelier-école et boutique, située sur le chemin du Petit-Bois, à Varennes également.
Myriam Beauregard, enseignante de 6e année à l’école les Marguerite, et sa collègue, Johanne Girard, cherchaient une activité originale et locale à faire vivre à leurs élèves.
« J’ai contacté Michel Gagnon en espérant qu’il pourrait nous prêter deux ou trois cerfs-volants pour faire une petite démonstration à nos jeunes, mais le propriétaire de Coriolis ne l’a pas vu du même œil. Après avoir compris qu’il y avait 40 jeunes, il a plutôt offert une démonstration et un atelier au parc de la Commune avec une vingtaine de ses magnifiques cerfs-volants. » Un beau geste de générosité que tenait à souligner Myriam, car Michel Gagnon était, de plus, accompagné de cinq bénévoles.
Les jeunes ont beaucoup appris et, avec le bon vent de ce matin-là, les cerfs-volants ont vite pris leur envol, un peu plus haut et un peu plus loin dans le ciel de Varennes.
Michel Gagnon, même à 65 ans, est toujours passionné de cerfs-volants. « J’aime partager ma passion, nous sommes des acrobates du cerf-volant, une escadrille du plaisir des airs. L’atelier et la boutique sont les portes d’entrée à une activité familiale existante. Nous sommes comme un traiteur du vol et du plaisir dans le ciel. Outre l’atelier où l’on peut trouver tout le matériel pour acheter ou fabriquer son cerf-volant, l’équipe fait beaucoup de fêtes de quartier ou des fêtes d’enfants et les commentaires sont unanimes : faire voler un cerf-volant c’est une expérience unique qu’il faut vivre au moins une fois dans sa vie. C’est exactement ce qu’ont vécu les enfants de 6e de l’école les Marguerite grâce à leurs enseignantes qui ont osé faire les premiers pas. »

Partager cet article