Verchères 350

La faim n’est pas un virus : Moisson Rive-Sud lance sa campagne de financement

Communiqué
La faim n’est pas un virus : Moisson Rive-Sud lance sa campagne de financement

Déjà 24 mois que nous avons vu se dessiner le cyclone devenu tornade que représente la pandémie de la Covid-19 et les impacts sur les besoins vitaux comme l’alimentation. Moisson Rive-Sud, principale banque alimentaire de la Montérégie, réitère pour une troisième année sa campagne de sensibilisation et de financement « La faim n’est pas un virus » afin de poursuivre sa mission; celle de fournir un approvisionnement alimentaire optimal à ses 116 organismes membres.
Depuis le début de ce cataclysme, Moisson Rive-Sud a essuyé, comme bon nombre d’entreprises et d’organismes, plusieurs revirements de situation. Faisant preuve de résilience, les membres de l’équipe, incluant les bénévoles, ont démontré que, collectivement, il était possible de miser sur l’innovation afin de limiter le fléau qu’est l’insécurité alimentaire.
Ayant adapté les campagnes et événements, Moisson Rive-Sud a poursuivi son développement en incorporant plus d’organismes du vaste territoire desservi qui s’échelonne sur 5 500 km² et permet ainsi de redonner, gratuitement, encore plus de denrées qu’auparavant.
Moisson Rive-Sud, depuis la pandémie
L’organisme a redonné près de 20 % de plus de nourriture (incluant les produits d’hygiène); diversifié ses sources de financement en variant ses activités; augmenté le nombre de personnes desservies, gratuitement, mensuellement passant de 18 000 à 20 000; acheté un camion afin de couvrir un plus grand nombre de kilomètres quotidiennement; développé un programme de livraison pour les organismes accrédités (plus de 40 % des organismes de la Montérégie ont adhéré à ce programme depuis sa mise en place; ce qui a un impact direct sur la gestion des chaînes du froid et le nombre de véhicules en circulation); collaboré avec plus d’institutions scolaires permettant de développer nos leaders altruistes de demain; activé son réseau pour répondre à toutes les demandes d’aide d’urgence.
Malgré tout, Moisson Rive-Sud est aux premières loges des impacts négatifs sur les chaînes d’approvisionnement, et ce, par la baisse de certains dons en denrées. Bien que ses partenaires soient toujours présents avec des dons qu’il reçoit avec beaucoup de respect et d’humilité, l’organisme constate une diminution dans les quantités, ce qui le laisse perplexe sur l’avenir des dons remis à sa banque alimentaire.
Tout en poursuivant ses démarches pour développer les partenaires, Moisson Rive-Sud fait appel à la générosité de la communauté. « Nous ne parlons pas ici d’allégeances personnelles, de statut vaccinal ou encore de statut social; nous parlons d’une campagne, inclusive, qui nous permet de faire ce que nous faisons de mieux, soutenir les personnes dans le besoin en leur permettant de manger. Se nourrir reste le premier pas vers la réussite et la dignité. Avec notre ambition foudroyante, nous avons adapté cette campagne « La Faim n’est pas un virus » afin de prendre notre place dans le paysage des Montérégiens. Initialement étant une campagne virtuelle, nous gagnerons du terrain pour cette troisième édition et nous vous mettons au défi en participant à cette vague de sensibilisation de terrain », lit-on dans un communiqué de presse.
Pour soutenir « La Faim n’est pas un virus », vous pouvez faire un don directement sur le site sécurisé de l’organisme en utilisant le lien direct : https://jedonneenligne.org/mrs/virus2022/ Ou pour faire un don par texto de 10 $, vous êtes invités à texter MOISSON au 20 222. »

Partager cet article