Verchères 350

Culture C lance sa toute première exposition virtuelle

communiqué
Culture C lance sa toute première exposition virtuelle
Employés devant la manufacture Charron entre 1906 et 1912_Crédit - Marcel Charron (Photo : Marcel Charron)

En cette Journée nationale du patrimoine canadien,
Culture C lance sa première exposition virtuelle La chaussure à Contrecœur : une histoire de famille réalisée grâce à un investissement de Musées numériques Canada.
De 1883 à 2004, les manufactures de chaussures ont joué un rôle essentiel dans le développement de Contrecœur. Culture C souhaite rendre hommage aux hommes et aux femmes qui y ont consacré leur vie en partageant leur histoire avec des gens de partout au pays et même d’ailleurs.
Les débuts du projet remontent à 2015 lorsque le partenariat avec Musées numériques Canada se met en branle. Petit détour en 2018, à l’occasion du 350e
anniversaire de la Ville de Contrecœur, alors que Culture C choisit d’offrir cette exposition à la population à la Maison Lenoblet-du-Plessis. Aujourd’hui, où que vous
soyez, il est possible de découvrir l’exposition dans le confort de votre foyer.
Textes, images, extraits de journaux et témoignages vidéo vous amèneront à refaire l’histoire de l’industrie de la chaussure à Contrecœur : les manufactures qui ont
marqué le paysage et le quotidien des familles, les étapes de fabrication d’une chaussure, les différents métiers et enfin, les effets de la mondialisation.
L’exposition est facilement accessible via le site web de Culture C au www.culturec.net/exposition-virtuelle
Culture C a pour mission de réaliser, animer et développer une offre culturelle axée sur la démocratisation, la participation universelle et la médiation culturelle.
Musées numériques Canada (MNC) ) est un programme d’investissement qui contribue à développer les capacités numériques des musées et organismes patrimoniaux canadiens, et permet à la population canadienne de profiter d’une grande variété de récits et d’expériences.
MNC est administré par le Musée canadien de l’histoire, avec le soutien financier du gouvernement du Canada.

Partager cet article