Verchères 350

La SLA : le combat d’une famille de Varennes

Photo de Diane Lapointe
Par Diane Lapointe
La SLA : le combat d’une famille de Varennes

Un appel à la solidarité et à la générosité

Une campagne de sociofinancement a été lancée pour aider une famille de Varennes dont la mère, Brigitte Proulx, a appris le printemps dernier qu’elle était atteinte de la sclérose latérale amyotrophique (SLA), une maladie neuromusculaire qui s’attaque aux neurones et à la moelle épinière et qui entraîne progressivement la paralysie du corps. La maladie affecte émotionnellement, physiquement et financièrement tous les membres du clan.

Brigitte est bien entourée car la famille est soudée. Épuisé, son conjoint Jean-François Mondoux a dû récemment cesser de travailler pour d’abord prendre soin de lui, pour être ensuite avoir la force de prendre soin de Brigitte, car la maladie progresse. Leurs fils Rémi, Henri et Anthony âgés respectivement de 20, 14 et 12 ans participent aussi à ces soins. « Brigitte devient peu à peu prisonnière de son corps en toute conscience. Il y a quelques semaines, elle a subi une gastrostomie afin de pouvoir se nourrir », mentionne Guylaine Pelletier, une grande amie de Brigitte qui a mis sur pied la campagne de sociofinancement sur la plateforme GoFundMe.

Une série de batailles
La vie de cette Varennoise âgée de 48 ans est une série de batailles. « Deux de ses garçons sont atteints du spectre de l’autisme, alors que le plus jeune a combattu, avec force et courage, la leucémie à l’âge de 8 ans. Brigitte a ensuite fait une dépression. Elle croyait que c’était sa dernière épreuve, mais malheureusement, la vie en a décidé autrement », précise Guylaine qui espère que l’argent amassé permettra à la famille à bénéficier de ressources d’aide, tant émotionnelles, physiques que financières, et d’équipements spécialisés.

« Brigitte a toujours été d’une grande générosité envers les autres. Et c’est maintenant à son tour, ainsi qu’à sa famille, d’avoir besoin de soutien. » L’été dernier, elle a amassé des fonds pour LEUCAN en participant au défi Tête rasée. Elle a aussi organisé une marche pour la fondation SLA-Québec.

La maladie frappe tous les membres de la famille de cette ancienne employée à la Ville de Boucherville. Pour alléger le fardeau financier qui pèse sur eux, les gens sont invités à faire un don, selon leur moyen. « Il n’y a pas de petits dons, tous ont une grande valeur, la valeur du cœur! », souligne Guylaine Pelletier. À ce jour, 3000 $ ont été récoltés sur un objectif de 75 000 $.
https://gofund.me/dd1f8d38



Partager cet article