Les mots-croisés de La Relève

La Ville de Sainte-Julie acquiert les derniers terrains constructibles adossés au mont Saint-Bruno

communiqué
La Ville de Sainte-Julie acquiert les derniers terrains constructibles adossés au mont Saint-Bruno
La Ville de Sainte-Julie est fière d'annoncer qu'elle a acquis les 18 lots du boisé de la Falaise, soit les derniers terrains adossés au mont Saint-Bruno situés dans le périmètre d'urbanisation. (Photo : Courtoisie)
Le boisé de la falaise est un lieu unique qui sert de refuge à des centaines d’espèces fauniques et floristiques en plus d’être un îlot de fraîcheur dans la région.

La Ville de Sainte-Julie est fière d’annoncer qu’elle a acquis les 18 lots du boisé de la Falaise, soit les derniers terrains adossés au mont Saint-Bruno situés dans le périmètre d’urbanisation. Cette acquisition, réalisée à des fins de protection, est rendue possible grâce à une contribution financière de 3 117 429 $ octroyée à parts égales par le gouvernement du Québec et la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) dans le cadre du programme de la Trame verte et bleue du Grand Montréal.

Ces lots sont localisés entre le parc national du Mont-Saint-Bruno et l’ancien champ de tir de la Défense nationale. C’est un lieu unique qui sert de refuge à des centaines d’espèces fauniques et floristiques en plus d’être un îlot de fraîcheur dans la région.

« Sainte-Julie est une ville à l’écoute de ses citoyens et travaille constamment à améliorer leur qualité de vie. Depuis qu’elle a annoncé son intention d’acquérir ces lots, elle a toujours été en mode solution afin de s’entendre avec le propriétaire et de trouver des partenaires engagés qui lui permettent de protéger ce boisé de 4 hectares. Je remercie le gouvernement du Québec, la CMM et Nature-Action Québec (NAQ) pour l’ouverture et le soutien dont ils ont fait preuve afin de sauver ce boisé situé dans un environnement unique, qui sera un atout considérable pour les citoyens de Sainte-Julie et pour toute la région », s’est réjouie la mairesse de Sainte-Julie, Suzanne Roy.

« Le mont Saint-Bruno est un symbole identitaire fort du Grand Montréal et un lieu de grande valeur écologique que nous avons le devoir de protéger. Je félicite et je remercie la Ville de Sainte-Julie pour cette initiative, qui contribuera non seulement à préserver sa riche biodiversité, mais aussi à améliorer la qualité de vie des citoyens et l’attractivité de la région. C’est grâce à de telles actions et à nos efforts conjoints que nous réussirons à concrétiser la vision du PMAD et à créer ainsi un Grand Montréal plus vert et plus durable », a souligné Valérie Plante, mairesse de Montréal et présidente de la Communauté métropolitaine de Montréal.

Une communauté à valeur environnementale durable

Depuis plusieurs années, la Ville travaille activement à préserver le plus de boisés possible sur son territoire. Avec le concours de Nature-Action Québec, c’est ainsi qu’elle a pu, en 2009, soustraire à la construction 16 hectares localisés dans le périmètre d’urbanisation et identifiés pour la poursuite du développement du Domaine des Hauts-Bois. L’acquisition du boisé de la Falaise, bordé par la zone de conservation créée en 2009 par la Ville et NAQ, s’inscrit donc en continuité avec les efforts de protection déployés par le passé.

À propos de la Trame verte et bleue du Grand Montréal

La Trame verte et bleue est un réseau récréotouristique qui protège et met en valeur les milieux naturels, les paysages et le patrimoine bâti du Grand Montréal, au bénéfice des citoyens. Financés par la Communauté métropolitaine de Montréal, le gouvernement du Québec et les municipalités, les multiples projets de la Trame favorisent le transport actif et collectif, et contribuent notamment à maintenir la biodiversité, à atténuer les impacts des changements climatiques, à améliorer la qualité de vie des citoyens et à renforcer l’attractivité de la région métropolitaine. Pour en savoir plus, visitez le www.cmm.qc.ca.

Partager cet article