Les mots-croisés de La Relève

Une lutte serrée s’annonce entre bloquistes et libéraux dans la circonscription de Montarville

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Une lutte serrée s’annonce entre bloquistes et libéraux dans la circonscription de Montarville
Selon les projections du site spécialisé Qc125, Stéphane Bergeron du Bloc québécois récolterait 40 % des votes dans la circonscription de Montarville, et Marie-Ève Pelchat du Parti libéral, 37 %, mais il y a encore beaucoup d’indécis… (Photo : Shutterstock)

Lors des élections fédérales de 2019, le candidat du Bloc québécois, Stéphane Bergeron, l’avait emporté dans la circonscription de Montarville avec près de 43 % des votes devant le député sortant, Michel Picard, qui avait obtenu plus de 35 % des voix. Si cet écart d’environ 8 % des suffrages était relativement confortable il y a moins de deux ans, cela ne semble plus le cas selon le site Qc125 qui avance en date du 10 septembre que la différence entre Stéphane Bergeron et sa rivale libérale, Marie-Ève Pelchat, ne serait que de trois points en faveur du bloquiste.
Selon les projections du site spécialisé, Stéphane Bergeron du Bloc québécois récolterait 40 % des votes, Marie-Ève Pelchat du Parti libéral, 37 %, Julie Sauvageau du Parti conservateur, 11 %, à égalité avec Djaouida Sellah du Nouveau Parti démocratique, alors que Natasha Hynes, du Parti populaire du Canada fermerait la marche avec une récolte de 2,4 %.
Dans cette circonscription qui regroupe les villes de Sainte-Julie, Saint-Bruno et Saint-Basile-le-Grand, les indécis sont encore nombreux, comme un peu partout à travers le Québec, et ce n’est qu’à la dernière minute qu’ils pourraient faire leur choix. Un des grands risques de ce scrutin estival, c’est que les indécis n’aillent pas voter, car beaucoup de gens ne comprennent toujours pas pourquoi Justin Trudeau a déclenché cette élection de façon précipitée.
Tout indique que le Nouveau Parti démocratique serait à nouveau rayé de la carte au Québec, comme aux élections de 2019, ce qui laisse la place aux libéraux et aux bloquistes puisque les Conservateurs ne semblent pas faire de gains appréciables dans l’ensemble de la province.
Pas serré et…serré!
L’issue du scrutin semblerait plus claire dans la circonscription de Pierre-Boucher–Les Patriotes–Verchères qui comprend notamment les municipalités de Boucherville, Contrecœur, Saint-Amable, Varennes et Verchères. Toujours selon les projections du site Qc125, Xavier Barsalou-Duval du Bloc québécois serait en tête des intentions de vote avec 45 %, suivi du libéral Louis-Gabriel Girard, 30 %, alors que le conservateur Jérôme Painchaud obtiendrait 12 %, près du candidat du NPD, Martin Leprohon avec 10 %. Alexandre Blais du Parti populaire du Canada aurait 2,2 % des voix et la candidate du Parti libre, Carole Boisvert, 1,1 %.
Dans la circonscription de Longueil–Saint-Hubert, les candidats bloquiste, Denis Trudel, et la libérale, Florence Gagnon, sont presque nez à nez avec respectivement 38 % et 37 % des intentions de votes. Le Nouveau parti démocratique, représenté par Mildred Murray, récolterait 9,2 % des suffrages, Boukare Tall du Parti conservateur, 8,1 %, suivi par Simon King du Parti vert, 4,7 %, Manon Girard du Parti populaire du Canada, 2,3 %, et 1 % pour Jacinthe Lafrenaye, du Parti pour l’indépendance du Québec.



Partager cet article