Le Marché fermier de Verchères: prêt à recevoir curieux et gourmands dès le 20 juin

Photo de Steve Martin, Initiative de journalisme local
Par Steve Martin, Initiative de journalisme local
Le Marché fermier de Verchères: prêt à recevoir curieux et gourmands dès le 20 juin
Le Marché fermier sera de retour au 581, route Marie-Victorin, à Verchères cet été au grand plaisir des amateurs de produits du terroir et des gourmands de tout acabit. (Photo : Marché fermier de Verchères)

 La pandémie n’est pas venue à bout des artisans et maraîchers, semble-t-il. À preuve, les exposants du Marché fermier de Verchères, qui reprend là où il a laissé l’été dernier, sont de retour cette année pour partager leurs créations et le fruit de leurs récoltes avec nous.

« Tout le monde revient cette année, explique Marie-Josée Frigon visiblement ravie. Déjà à la fin de la dernière saison, plusieurs nous ont dit : »On revient l’année prochaine! » » Nous avons même des nouveaux exposants cette année, alors à ce niveau, c’est déjà réglé. J’ai la chance d’avoir des marchands fidèles, motivés et qui sont contents d’être là. »

La directrice du marché admet par ailleurs avoir reçu beaucoup d’appels de commerçants qui aimeraient se joindre à l’événement estival. « On pourrait avoir un marché deux fois plus gros! En ce moment, les mesures sanitaires ne nous le permettent pas, mais peut-être qu’un jour on pourrait viser plus grand. C’est un beau problème. C’est vraiment le fun de voir qu’il y a autant de gens qui sont intéressés par le marché. Je trouve ça trippant! »

Du miel, des bleuets et des petits pots

Ainsi, malgré la pandémie qui a pu fragiliser certains petits producteurs, il semble que les artisans de la région ont fait preuve de résilience devant les récents défis qui se sont imposés.

« Parmi les nouveaux producteurs qui se joignent à nous, il y a notamment Les Marboulettes, ajoute Marie-Josée Frigon. Ce sont deux sœurs qui proposent des mets préparés, mais au niveau de la présentation, c’est fait dans de petits pots super cutes. Il y a aussi des trucs en textile qui vont avec ça. Ce n’est pas que de la nourriture pour apporter. C’est fait de façon artisanale et c’est beau. C’est une belle initiative de se partir en affaires comme ça avec sa sœur. »

Après la perte de son producteur de miel habituel l’an dernier, il semble que la précieuse denrée sera de retour parmi les produits disponibles au marché. « Nous avons également une bleuetière qui s’ajoute cette année, La Grande Ourse. C’est une jeune entreprise familiale de la Rive-Sud », souligne la directrice du marché fermier.

Un esprit de collaboration

Marie-Josée Frigon, qui a pris le relais à la direction de l’événement il y a quelques années, voit par ailleurs d’un bon œil l’arrivée de nouveaux marchés, comme celui des Jeudis fermiers de Contrecoeur qui sera lancé, à titre de projet pilote, le 17 juin prochain.

« Je trouve ça bien pour les producteurs que les gens aient un intérêt pour les marchés fermiers et les marchés publics. C’est leur boulot, leur gagne-pain et ça permet aussi aux clients qui n’ont pas pu aller à un marché de se reprendre en allant à l’autre, étant donné que c’est proche. J’ai parlé avec les gens derrière le projet et on collabore. »

Comme on peut s’y attendre, les mesures sanitaires seront par ailleurs les mêmes que l’an dernier, du moins, pour le moment. « Ce sont les mêmes mesures, avec le masque, le Purell et tout. Mais finalement, je n’ai pas trouvé ça si lourd l’an dernier. Ça allait quand même bien et disons qu’aujourd’hui, c’est pas mal intégré, alors il n’y a plus l’enjeu de »surprise » comme c’était le cas en 2020. Et si certains étaient choqués par le port obligatoire du masque, j’espère que depuis, ils en sont revenus! (rires) »

Marché fermier de Verchères: 581, route Marie-Victorin, Verchères.

Partager cet article