Les mots-croisés de La Relève

La Ville de Boucherville appuie un projet de passerelle piétonne et cyclable vers l’île Charron

Photo de Diane Lapointe
Par Diane Lapointe
La Ville de Boucherville appuie un projet de passerelle piétonne et cyclable vers l’île Charron
Le projet consiste à relier la piste multiusage de Boucherville et celle de Longueuil à l’île Charron. (Photo : Diane Lapointe)

La Ville de Boucherville a accordé son appui à un projet de construction d’une passerelle piétonne et cyclable sur le pont de l’île Charron, et elle a aussi signifié sa volonté d’en être le promoteur auprès de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et du gouvernement du Québec.
Les membres du conseil municipal ont en effet adopté une résolution d’appui à l’association des Amis du parc national des Îles-de-Boucherville (APNIB) qui a récemment lancé l’idée que soit construite une passerelle sur le pont de l’île Charron pour relier le tronçon Boucherville-Longueuil au parc national des Îles-de-Boucherville. Cette passerelle offrirait ainsi un accès annuel permanent aux piétons et aux cyclistes et compléterait le projet de la piste cyclable Mont-Saint-Hilaire–Oka.
Selon le président des Amis du PNIB, Jean Hubert, le contexte de la réfection du pont-tunnel Louis-H.-La Fontaine présente une opportunité d’améliorer l’accessibilité au parc par transport actif.
Il rappelle qu’à la suite de la mise œuvre du dernier plan métropolitain d’aménagement et de développement de la Communauté métropolitaine de Montréal (PMAD), le sentier cyclable et pédestre entre Mont-Saint-Hilaire et Oka a été réalisé au coût de 60 M$, et que de cette somme, quelque 16 M$ ont servi à relier le tronçon de la piste de Boucherville à Longueuil. Cette section a été financée par la CMM (10 M$) et les villes de Boucherville et de Longueuil (6 M$).
« La suite logique serait que l’île Charron soit reliée par une passerelle qui donnerait accès par voie terrestre au parc national des Îles-de-Boucherville, le dernier chaînon manquant », précise M. Hubert. Il mentionne par ailleurs que le pont Jacques-Cartier est doté d’une piste multifonctionnelle et le pont Samuel-De Champlain d’une piste cyclable.
Il précise qu’une navette fluviale permet d’accéder durant l’été aux îles, du quai fédéral de Boucherville au camping de l’île Grosbois, et de la promenade Bellerive, à Montréal, au îles. La  navette fluviale de la promenade René-Lévesque, à Longueuil, n’est plus en service.
Ce n’est pas un projet de compétence municipale, a admis le maire Martel, mais la Ville de Boucherville y est favorable et elle a même l’intention d’en assumer le leadership, a-t-il ajouté. « Nous allons travailler avec la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), les députés, les élus de Longueuil et de Montréal ainsi que les Amis du PNIB pour une issue positive. » Il est à noter que la Ville de Longueuil, qui a elle aussi été interpellée dans ce dossier, ne s’est pas encore prononcée.
Les Amis du PNIB sollicitent aussi les appuis des organismes régionaux et nationaux qui encouragent le transport actif, tels que Vélo Québec. Une pétition sera éventuellement mise en circulation auprès des usagers du parc, des cyclistes et des piétons.


Partager cet article