Les mots-croisés de La Relève

Florence Junca-Adenot, nommée chevalière de l’Ordre national du Québec

Photo de Diane Lapointe
Par Diane Lapointe
Florence Junca-Adenot, nommée chevalière de l’Ordre national du Québec
Bientôt admise au grade de chevalière de l’Ordre national du Québec, Florence Junca-Adenot a exprimé sa fierté devant une telle marque de reconnaissance.

La Bouchervilloise Florence Junca-Adenot sera décorée de l’Ordre national du Québec, l’insigne le plus prestigieux remis par l’État québécois. Elle sera promue chevalière.
Quarante-deux autres personnes exceptionnelles seront honorées cette année de l’un des trois grades de l’Ordre, a annoncé le ministre du Québec, François Legault.
Florence Junca-Adenot défend la culture, le patrimoine et la dynamique intégrée de la vie urbaine, tout en s’investissant bénévolement dans sa communauté. En 1971, elle a piloté les nouveaux programmes innovateurs en sciences de la gestion à l’Université du Québec à Montréal. Puis, en tant que vice-rectrice, elle a orchestré la construction du campus de l’an 2000, au cœur de la cité. Présidente de la Société immobilière du patrimoine architectural de Montréal, elle a contribué à la relance historique du Vieux-Montréal, avec plusieurs initiatives phares, comme le musée Pointe-à-Callière. Présidente fondatrice de l’Agence métropolitaine de transport, elle a stimulé la relance des transports collectifs, avec la renaissance des trains de banlieue et le métro de Laval. Elle a fondé et présidé quinze organisations, dont le Centre Pierre-Péladeau, l’Agora de la danse et le Forum URBA 2015.
Sur le plan local, Mme Junca-Adenot s’est également grandement impliquée. Elle a été la première femme élue conseillère municipale en 1978. Elle a occupé ce poste durant un mandat, soit jusqu’en 1982. Elle était principalement responsable de la revitalisation du Vieux village et du règlement particulier d’urbanisme pour ce secteur.
Mme Junca-Adenot a été présidente de la Société du patrimoine de Boucherville de 1982 à 1992 et présidente de l’Office municipal de Boucherville. Elle est la fondatrice de l’association Les amis du parc des Îles-de-Boucherville qui a pour mission de soutenir la protection de l’intégrité territoriale et de la biodiversité des îles de Boucherville. L’organisme a d’ailleurs gagné sa bataille pour empêcher les développements immobiliers sur l’île Charron.
De 2011 à 2018, elle a consacré temps et énergie à l’organisation des fêtes de Boucherville à titre de présidente de la Commission du 350e de Boucherville. Elle est aussi la présidente fondatrice de l’Association québécoise du Goûte-Boudin de Boucherville.
Mme Junca-Adenot s’est dite très honorée et heureuse d’être admise comme chevalière à l’Ordre national du Québec. « Mon optimisme et mon goût de lancer des projets viennent de prendre une bonne dose de renforcement », a-t-elle mentionné.
Les récipiendaires seront décorés à l’occasion de la 35e cérémonie de cette illustre organisation le 22 juin prochain. Pour une première fois depuis 1985, la cérémonie sera présentée de façon virtuelle, compte tenu de la COVID-19.




Partager cet article