Les mots-croisés de La Relève

En banlieue de Montréal : 3 maisons unifamiliales sur 10 achetées par des résidents de l’île de Montréal

Steve Laroche, Courtier Immobilier
En banlieue de Montréal : 3 maisons unifamiliales sur 10 achetées par des résidents de l’île de Montréal
(Photo : Shutterstock)


La Société canadienne d’hypothèques et de Logement a publié en mars 2021 un rapport détaillant l’effet de la pandémie sur le marché du Grand Montréal. L’augmentation du nombre de ménages montréalais quittant l’île pour s’installer en banlieue est un sujet d’actualité depuis un bon moment. Entre 2015 et 2019, sur l’ensemble des propriétés vendues en banlieue, 22 à 24% des nouveaux propriétaires résidaient à Montréal. Suivant la pandémie, au courant de la période de juillet à décembre 2020, c’est 31% des acheteurs en banlieue qui habitaient cette région. Toujours selon la SCHL, cette migration des ménages provenant de la métropole a créé une pression supplémentaire sur les prix qui étaient déjà en hausse en raison de forte demande. Pour la première fois depuis plusieurs années, la croissance du prix médian des maisons unifamiliales en banlieue a été plus élevée que sur l’île de Montréal.

Cela fait maintenant plus d’un an que l’ensemble de la Rive-Sud de Montréal est au cœur de cette frénésie immobilière. En comparant le premier trimestre de 2020 et de 2021, toutes les villes, sans exception, ont vu le prix médian des maisons unifamiliales augmenter en flèche, allant d’augmentation de 15% à 49% en à peine 1 an. Le délai de vente médian a aussi diminué, étant présentement de 32 jours pour l’ensemble de la Rive-Sud et de 11 jours pour Boucherville, et ce pour la période de janvier, février et mars 2021.

Partager cet article