Les mots-croisés de La Relève

La Maison des jeunes de Saint-Amable caresse un grand projet pour 2020!

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
La Maison des jeunes de Saint-Amable caresse un grand projet pour 2020!
Gabriel Gaudreault, animateur, Mélanie Waldhart, secrétaire du C.A., Jonathan Gourdeau, directeur, Cédric Rivière, président, et Dominic Kenney, animateur, présentent les plans de la future Maison des jeunes de Saint-Amable, un projet fort pour la communauté.

Au fil des ans, les responsables de la Maison des jeunes de Saint-Amable ont multiplié les initiatives pour en faire un lieu d’appartenance très fort auprès des jeunes de la communauté et ils ont tellement bien réussi que les responsables eux-mêmes restent impliqués longtemps au sein de l’organisme voué à la jeunesse!
On ne compte plus les ados qui ont fréquenté la MDJ pendant des années et qui sont par la suite devenus animateurs ou qui ont offert de leur temps pour « donner au suivant »! Les dirigeants actuels n’échappent pas à ce phénomène car l’actuel directeur, Jonathan Gourdeau, est en poste depuis onze ans et il a débuté comme animateur en 2001. Pour sa part, Cédric Rivière est président du conseil d’administration depuis 2013 et cela fait plus de dix ans qu’il donne de son temps pour la Maison, tout comme sa conjointe, Mélanie Waldhart, qui siège au sein du C.A. depuis 2012.
« La Maison des jeunes est un repère; un lieu commun important dans la collectivité pour les 12-17 ans, explique Jonathan Gourdeau. C’est un endroit où les jeunes sont encadrés par des adultes qui sont significatifs pour eux et ça leur permet de tisser ici des liens importants. Ce sont des ados et ils vivent beaucoup de premières expériences de vie qu’ils ne se sentent pas nécessairement à l’aise de partager avec leurs parents. Ici, ils peuvent le faire en tout respect et en toute confidentialité. »
Le lien entre la MDJ et les jeunes est fort à Saint-Amable et ce ne sont pas que des paroles, car le directeur avance que son organisme enregistre près de 10 000 présences par année et il estime que plus de 150 ados fréquentent l’organisme. En 2019, les initiatives se sont multipliées et la réponse s’est avérée des plus intéressantes. Par exemple, les responsables ont entre autres offert des repas communautaires encore plus souvent au cours des derniers mois, en collaboration avec Moisson Rive-Sud, soit du mardi au samedi, et ils ont accueilli entre dix et quinze jeunes par soir, ce qui indique qu’un réel besoin est là.
Agrandissement inévitable!
La MDJ est même « victime » de son succès, car la maison située près de l’école secondaire François-Williams est devenue petite… beaucoup trop petite! Avec ses 900 pieds carrés, elle ne fournit pas aux besoins, si bien que les responsables caressent le rêve de pouvoir construire une nouvelle Maison des jeunes à Saint-Amable d’ici la fin de 2020. Elle offrirait environ 8 000 pieds carrés, soit près de dix fois plus que maintenant!
Les dirigeants ont pris le bâton du pèlerin dans ce but et les premières réponses sont très encourageantes. La MRC de Marguerite-D’Youville a déjà versé 5 000 $ afin de payer une partie des plans d’architecte du futur centre. Pour sa part, la Ville de Saint-Amable a signifié son intérêt pour soutenir le projet par différentes actions.
Outre les octrois gouvernementaux, les dirigeants solliciteront divers partenaires afin d’investir dans la nouvelle MDJ, car ils estiment qu’elle nécessitera entre 1,4 et 1,8 million de dollars de fonds. « À l’image du proverbe africain  » Ça prend tout un village pour élever un enfant « , nous voulons mettre le jeune au centre de cette future Maison, précise Jonathan Gourdeau. On veut qu’autour de lui s’articulent plusieurs activités, services et intervenants afin de l’aider à avancer. »
« On veut en faire un lieu inclusif et que le jeune soit bien encadré. On veut en faire un lieu qui serait même intergénérationnel, car nos activités débutent souvent le midi, alors il serait possible que les aînés de Saint-Amable puissent fréquenter le centre le matin et qu’ensuite arrivent les ados. Les deux générations pourraient se côtoyer et s’enrichir! Le momentum est là! On y croit vraiment! », conclut-il, tout en sachant que 2020 sera une grosse année pour la Maison des jeunes de Saint-Amable!

Membre de la CDC MY
La Maison des jeunes de Saint-Amable est membre de la Corporation de développement communautaire de Marguerite-D’Youville dont la mission est d’assurer la reconnaissance et le soutien du développement communautaire sur le territoire de la MRC MY.

Partager cet article