acheter local

Une terre de 26,6 hectares devient propriété de la Ville de Boucherville

Photo de Daniel Hart
Par Daniel Hart
Une terre de 26,6 hectares devient propriété de la Ville de Boucherville
Ce lot qui sera préservé à perpétuité sera intégré au boisé Pierre Dansereau.

La Ville de Boucherville vient d’acquérir une propriété privée située sur le chemin de Touraine, une terre boisée de 26,6 hectares qui sera préservée à perpétuité. Lors de l’annonce de cette acquisition, le maire Jean Martel a précisé que la municipalité souhaitait accroître de 15 à 20% la superficie des milieux naturels détenus à des fins de conservation par la municipalité et Nature-Action Québec d’ici 2022. Ce nouveau lot sera intégré au boisé Pierre-Dansereau qui lui fait face.
Différents partenaires ont contribué à l’achat de cette terre non exploitée dont le coût s’élève à 216 380$. La municipalité a versé 111 173 $, Nature-Action a remis environ 77 000 $ puisés à même le projet Ensemble pour la nature et la Fondation de la faune du Québec a avancé 28 500 $ par l’entremise de son programme « Protéger les habitats fauniques » et du Fonds des municipalités pour la biodiversité.
« C’est un moment de célébration que cette acquisition d’une grande valeur écologique; c’est un noyau riche en biodiversité, un écosystème. La Ville fait un choix significatif pour une vision à long terme », a tenu à préciser le directeur général de Nature-Action Québec, Pascal Bigras. Cet organisme travaille avec la municipalité depuis une douzaine d’années pour acquérir des milieux naturels et les protéger. Cette nouvelle initiative s’inscrit dans cette même démarche.
Pour Alain Branchaud, directeur de SNAP Québec, ce geste souligne la collaboration entre le milieu environnemental et les municipalités et contribuera à la protection de la rainette faux-grillon de l’Ouest.
Le boisé Pierre-Dansereau comprend désormais 169 hectares dont 104 sont protégés à perpétuité sous un statut de réserve naturelle reconnue. Il joue un rôle crucial dans le maintien du capital naturel de la grande région montréalaise et constitue un refuge important pour les espèces floristiques de même que les espèces fauniques résidentes et migratrices, dont plusieurs sont en situation précaire. Le boisé Pierre-Dansereau constitue l’une des dernières étendues boisées d’importance sur la Rive-Sud de Montréal. Il est reconnu pour abriter une métapopulation de rainettes faux-grillon de l’Ouest, une espèce désignée vulnérable au Québec et menacée au Canada.

 

Partager cet article