Les mots-croisés de La Relève

Sainte-Julie présente la deuxième bouture de son Plan vert!

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Sainte-Julie présente la deuxième bouture de son Plan vert!
Nous n’habitons plus la même planète que nos aïeux : la leur était immense, la nôtre est petite – Bertrand de Jouvenel (Photo : iStock)

Le Plan vert à Sainte-Julie est un peu à l’image d’une jeune plante : il ne cesse de pousser et de s’épanouir. D’ailleurs, la Ville soulignera l’adoption de la deuxième génération ce plan d’action en organisant une distribution gratuite d’iris versicolores, l’emblème floral de la municipalité, le samedi 22 avril prochain à l’occasion du Jour de la Terre.
« C’est un plan ambitieux, mais il faut que la population se l’approprie pour qu’il soit un succès », a expliqué la mairesse Suzanne Roy lors de la présentation en conférence de presse, le 12 avril dernier. « Nous voulons mettre la population en mouvement, ajoute Lucie Bisson, conseillère et membre du Comité de l’environnement. On parle ici des citoyens, bien sûr, mais aussi des entreprises et des industries. »
Le nouveau Plan vert contient des mesures relatives à l’eau potable, l’air, la mobilité durable, la nature, l’efficacité énergétique, les matières résiduelles, les sols, les nuisances et, enfin, la gestion municipale. Sa mission est de protéger, restaurer et mettre en valeur l’environnement en mobilisant tous les citoyens et les parties prenantes afin d’assurer un patrimoine de qualité aux générations actuelles et futures.
« La nouvelle édition du Plan vert a été adoptée le 4 avril. Elle s’inscrit en continuité avec la version précédente, datant de 2009 et réalisée à plus de 85 %. Nous continuerons ainsi à réduire notre empreinte écologique individuelle et collective, et ce, pour le bien des générations actuelles et futures », a souligné la mairesse.
Sainte-Julie veut devenir une référence
Le samedi 22 avril prochain, Jour de la Terre, la Ville distribuera gratuitement 1 000 iris versicolores de 10 h à 14 h à l’avant de la bibliothèque municipale et invitera les citoyens à découvrir la deuxième génération du Plan vert. Les gens pourront alors se procurer des plants en pot de l’emblème floral de Sainte-Julie et du Québec en plus de visiter un kiosque dédié à l’environnement.
« Les décisions que nous prenons aujourd’hui auront des impacts sur plusieurs générations », prévient Mme Roy dans le document qui est disponible sur le site Internet de la Ville. « Il m’importe que nous ayons tous la chance de profiter d’un environnement où il fait bon vivre et où on peut grandir et vieillir en santé. c’est pourquoi, grâce aux diverses mesures contenues dans ce document, nous continuerons d’encourager l’adoption de comportements permettant de réduire notre empreinte écologique individuelle et collective. »
« Nous avons déjà parcouru beaucoup de chemin en matière de protection de l’environnement grâce aux différents programmes municipaux, certes, mais aussi et surtout grâce à la population qui nous a démontré à maintes reprises que les citoyens sont prêts à modifier leurs comportements et habitudes de vie pour protéger l’environnement. »
« Dans notre planification stratégique, nous nous sommes engagés à se démarquer en tant que ville verte. Grâce à ce plan vert, je suis certaine que nous dépasserons cet objectif en devenant une véritable référence dans le milieu municipal », conclut-elle.

UN DES ÉLÉMENTS DU PLAN VERT
Améliorer la qualité des services de transports collectifs et alternatifs
– Travailler de concert avec les organismes et les partenaires de la Montérégie pour améliorer et diversifier les offres de transports collectifs et alternatifs sur la couronne sud, notamment pour le développement de l’axe Est-Ouest
– Poursuivre les démarches dans la planification de voies réservées sur les autoroutes 20 et 30
– S’assurer que les mesures de mitigation en vue des travaux dans le tunnel Louis-Hippolyte-Lafontaine et au pont Champlain soient adéquates afin de minimiser l’impact sur la fluidité des transports collectifs et alternatifs
– Améliorer le confort et la sécurité des usagers aux arrêts d’autobus et aux points de débarquement
– Finaliser les aménagements au plan directeur des voies cyclables
– Évaluer lors de travaux de réfection exécutés par le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports des options d’aménagement supplémentaires pour rendre plus sécuritaires les déplacements à vélo
– Assurer un éclairage sécuritaire dans les sentiers pédestres et cyclables
– Planifier des cases de stationnement pour voitures vertes dans les espaces publics et accompagner les entreprises dans cette démarche

Partager cet article