Les mots-croisés de La Relève

L’ancien siège social de la Caisse Desjardins de Boucherville sera transformé en garderie

Photo de Daniel Hart
Par Daniel Hart
L’ancien siège social de la Caisse Desjardins de Boucherville sera transformé en garderie

Après avoir été sur le marché durant un certain temps, le bâtiment qui abritait il y a quelques années le site principal de la Caisse Desjardins de Boucherville, à l’intersection des rues Fort St-Louis et Jacques-Ménard, a récemment fait l’objet d’une transaction immobilière.

Les nouveaux acquéreurs prévoient y ouvrir une garderie privée de 80 places, communément nommée une installation dans ce milieu. Toutefois, comme les espaces sont beaucoup trop grands pour les besoins de la garderie, certains des locaux auront d’autres affectations qui restent à être déterminées.

Pour l’heure, le projet en est encore à une étape embryonnaire. Des rencontres de travail sont prévues d’ici la fin du mois entre fonctionnaires municipaux et les propriétaires de l’immeuble. Si l’arrivée d’une garderie requiert un certain nombre de transformations intérieures pour l’adapter aux exigences gouvernementales en la matière, en contrepartie l’enveloppe architecturale du bâtiment  demeurera tel quelle. «Nous tenons à conserver l’aspect extérieur de la bâtisse; ça nous tient à coeur comme pour beaucoup de gens à Boucherville», explique la propriétaire, Mme Aïssatou Ba, une résidente de la municipalité.

Il est aussi question d’aménager une aire de jeux sur la propriété. L’emplacement de cet espace pour amuser les enfants restera à déterminer. Quelques propositions seront soumises à la Ville pour approbation. Il restera également à voir quels types de services peuvent s’intégrer à cet immeuble, en complémentarité avec une garderie. Il pourrait s’agir par exemple de services à la famille.

Au chapitre de la création d’emplois, une quinzaine de postes devront être comblés. C’est à tout le moins ce qui est ciblé à ce moment-ci.

Depuis quelques années, Mme Ba tient une garderie à Saint-Bruno-de-Montarville. Elle adore son métier. Elle est particulièrement heureuse de voir aboutir un projet qu’elle caresse depuis longtemps, l’ouverture d’une autre garderie, cette fois, dans sa ville d’adoption. En 2010, lorsqu’elle a voulu lancer son entreprise, elle a d’abord pensé à le faire à Boucherville. L’emplacement où elle comptait l’installer a été vendu, voilà pourquoi elle a opté pour l’une des municipalités avoisinantes.

«Ce sera ma troisième tentative d’ouvrir une garderie à Boucherville», confie-t-elle, remplie d’espoir. Si l’heure est à la planification, le dossier suit bel et bien son cours et progressera au cours des prochaines semaines.

Partager cet article