Les mots-croisés de La Relève

Le CFER des Patriotes ouvre un magasin de vêtements de travail recyclés

Photo de Daniel Hart
Par Daniel Hart
Le CFER des Patriotes ouvre un magasin de vêtements de travail recyclés

À l’école secondaire De Mortagne

Vingt et unième centre de formation en entreprise et récupération au Québec, le CFER des Patriotes a vu le jour en septembre 2010 à l’école secondaire De Mortagne.

Il s’agit d’une formule qui allie les cours de formation générale et en entreprise à l’école, un moyen de guider des jeunes en difficulté à l’obtention d’un diplôme et à les amener à se tailler une place sur le marché du travail. Dans les faits, en plus de suivre les cours requis, les élèves se familiarisent avec le recyclage de vêtements de travail.

Le CFER des Patriotes reçoit gratuitement d’anciens vêtements ayant été utilisés par les employés d’Hydro-Québec dans le cadre de leurs fonctions. Parmi ces produits, une variété de manteaux en duvet, impers, ponchos, chemises, pantalons, salopettes, chapeaux, gants et autres accessoires. Le volet travail en usine des élèves consiste à trier ces vêtements, les réparer, les nettoyer et les revendre à prix modique. À cet effet, l’école a mis à la disposition des jeunes qui suivent ce programme un local où le public peut se procurer les produits qu’ils recyclent. Ce magasin est ouvert les mardis et jeudis, de 9 h à 16 h. Un catalogue en ligne, accessible sur le site Web de l’école, permet de voir les produits disponibles.

Une entente entre les CFER et Hydro-Québec assurera la fourniture de vêtements récupérés pour les cinq prochaines années. L’organisme s’est entendu aussi avec la Sépaq pour que l’école De Mortagne reçoive également les vêtements des employés du réseau des parcs québécois, ce qui devrait être fait sous peu. L’aboutissement de ces démarches permet de prolonger la vie d’articles qui, autrement, n’auraient plus été utilisés. Il est également question d’un projet de récupération de matériel informatique et électronique qu’il reste à conclure.

Selon le président du conseil d’établissement de l’école, Martin Trépanier, ce programme de formation apporte une alternative intéressante qui permet de réduire le décrochage scolaire en plus de donner une seconde vie aux vêtements d’Hydro-Québec.

 

 

Partager cet article