La tournée canadienne du ministre du Commerce international s’arrête à Sainte-Julie

La tournée canadienne du ministre du Commerce international s’arrête à Sainte-Julie

Les produits de l’entreprise julievilloise sont disponibles dans plus de cinquante pays à travers le monde grâce à un réseau de 175 distributeurs indépendants, comme en fait fois le mur derrière les dirigeants et élus.

Le ministre du Commerce international, François-Philippe Champagne, était en tournée à travers le Canada et il a fait un arrêt à Sainte-Julie afin de visiter l’entreprise Labplas qui connaît une croissance continue depuis maintenant 30 ans et qui occupe depuis peu de nouveaux locaux modernes construits au coût de sept millions de dollars sur la rue Nobel.
Labplas est spécialisée dans la fabrication de produits d’échantillonnage stériles aux fins d’analyses. Ces derniers répondent à des besoins très pointus d’analyse de salubrité et de composition sur les marchés agro-alimentaire, environnemental, vétérinaire et pharmaceutique.
Ses produits sont disponibles dans plus de cinquante pays à travers le monde grâce à un réseau de 175 distributeurs indépendants. L’entreprise de Sainte-Julie emploie 105 personnes qui résident principalement sur la Rive-Sud, mais aussi à Montréal et à Laval. Son chiffre d’affaires devrait atteindre les 14 millions de dollars au cours de l’année 2018 et se rendre à 17 puis 20 millions au cours des deux prochaines années.
Le ministre s’est dit impressionné par les nouvelles installations de la compagnie québécoise privée de Danielle Lafond et il a lancé l’invitation à l’ensemble de la direction de se joindre à une grande mission commerciale qui s’envolera pour Paris très bientôt.
En compagnie du député de Montarville, Michel Picard, le ministre a fait la promotion du nouvel organisme Investir au Canada et a expliqué en quoi il sera avantageux pour les entreprises de la province. Le ministre a souligné également les possibilités qu’offrent les accords commerciaux comme l’Accord de Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP), négocié il y a peu, et l’entrée en vigueur récente de l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne (AECG).
Il est à noter à ce sujet que, depuis son entrée en vigueur provisoire le 21 septembre 2017, 98 % des lignes tarifaires du Canada et de l’UE sont exemptes de droits de douane, ce qui a créé de nouveaux débouchés des deux côtés de l’Atlantique. De plus, ensemble, les pays du PTPGP élimineront plus de 95 % de leurs droits de douane, et ce, en grande partie dès l’entrée en vigueur de l’Accord.
À Sainte-Julie, le ministre a aussi discuté des objectifs stratégiques de développement des affaires internationales de Labplas, une PME très active à l’échelle planétaire qui bénéficie de l’AECG, tout en faisant affaire dans les marchés du Mercosur et du PTPGP.