Un Bouchervillois court 10 marathons en 10 mois à travers le Canada

Un Bouchervillois court 10 marathons en 10 mois à travers le Canada

Michel Robitaille à Regina.

Les joggeurs cherchent l’adrénaline; les marathoniens visent les défis. Certains se trouvent de bonnes raisons pour participer à répétition à ce type de course de longue haleine. Le Bouchervillois Michel Robitaille en est un parfait exemple. Cet athlète amateur âgé de 52 ans vient de terminer 10 marathons en 10 mois dans les dix provinces canadiennes. Un tour de force et d’endurance dont il est particulièrement fier.
« J’ai toujours rêvé de traverser le Canada à la course lorsque j’étais jeune. Je voulais partir de Vancouver et me rendre jusqu’à Terre-Neuve », se remémore-t-il. De fait, le regretté Terry Fox l’avait inspiré en ce sens. En 1984, M. Robitaille entreprend un premier marathon, ce qui le convainc de garder son rêve pancanadien bien vivant. Mais, au fil des ans, le ballon se dégonfle. Le défi qu’il chérissait lui aurait requis une disponibilité d’environ six mois, une équipe qui le seconde, une somme considérable et de longues vacances. Toutes ces contraintes l’ont ramené les pieds sur terre.
Plusieurs années plus tard, il a cependant revu ses plans et choisi une formule qui lui convenait davantage : participer à un marathon dans chaque province canadienne dans un délai limité à 10 mois. Il a même conçu une appellation sur mesure pour nommer son initiative. Le Canada Triple 10 Marathon a ainsi vu le jour. Après avoir déterminé les villes où il prévoyait aller courir, il a construit son calendrier : six marathons à l’automne et quatre autres le printemps dernier.
La dernière étape de ce circuit aura été la plus marquante. « Ma plus grande satisfaction s’est passée à Calgary. J’ai fait trois marathons en trois jours d’affilée dont deux n’étaient pas dans les programmes habituels. Dans l’une de ces courses, nous n’étions que deux participants », tient-il à préciser. Un fort sentiment d’accomplissement de soi l’a habité au terme de cet exercice d’endurance peu commun.
En complément, il s’était fixé d’amasser de l’argent pour la Fondation Terry Fox dont la mission est vouée à la recherche sur le cancer. Plusieurs personnes l’ont encouragé à cet égard. Des dons de plus de 10 000 $ ont été versés à cet organisme par le biais de sa page Facebook. Tous les montants ont été remis directement à la cause. M. Robitaille assume lui-même les dépenses relatives à sa participation au Canada Triple 10 Marathon.
Adepte de la course à pied d’endurance depuis 34 ans, cet homme a reçu un diagnostic d’arthrose aux genoux. Il s’attend à subir une intervention chirurgicale qui lui permettra, du moins l’espère-t-il, de régénérer le cartilage affecté. Pour l’heure, il se voit contraint de prendre une pause des marathons. Si tout se passe bien de ce côté, il aimerait pouvoir reprendre la course à pied qui tient une place prépondérante dans sa vie. La santé demeure son bien le plus précieux.