Verchères 350

Symposium Art et passion Sainte-Julie: chaleur et passion ne font parfois pas bon ménage!

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Symposium Art et passion Sainte-Julie: chaleur et passion ne font parfois pas bon ménage!
Le prix des pairs est allé pour sa part à l’artiste Danielle Cadieux, qui est entourée de la présidente, Suzelle Chaput, et du député fédéral de Montarville, Stéphane Bergeron.
lauréats de cette édition 2022, soit : Lina Loisel (premier prix) (Photo), Stéphanie Fiola (deuxième prix), Pierre Sansoucy (troisième prix), Suzanne D’Amours et Sylvain Demers (mention d’honneur).
Pas moins de 32 artistes ont pu présenter leurs œuvres au cours de ces trois jours.

Admirer de belles œuvres d’art fait souvent chaud au cœur, mais trop de chaleur peut parfois nuire aux artistes, comme ont pu le constater les organisateurs du Symposium Art et Passion Sainte-Julie les 5, 6 et 7 août derniers.
« Trop chaud! », a déploré spontanément la présidente de cette grande activité culturelle, Suzelle Chaput, au terme de la fin de semaine où la chaleur ressentie avoisinait les 40 degrés Celsius avec le facteur humidex lors de la grosse journée du samedi, alors qu’il n’y avait pour ainsi dire pas de vent… Le lendemain, la chaleur était à nouveau au rendez-vous, mais, heureusement, le vent a rafraîchi un peu le site, mais il soufflait si fort qu’il fallait bien installer les diverses œuvres pour ne pas qu’elles tombent!… Décidément!
« C’est dommage, car c’est un bel événement qu’on a mis sur pied, a lancé la présidente. Nous avions de bons artistes qui venaient d’un peu partout au Québec, de la région de Gatineau, d’Acton Vale, de Disraeli (dans Chaudière-Appalaches), etc. Ce sont des artistes de qualité et nous n’en avons pris que 32 pour des raisons de logistique, mais nous aurions pu en avoir plus sinon. Nous leur offrions de beaux prix, soit 2 400 $ en tout. Nous voulons continuer de donner une belle tribune aux artistes, leur proposer une carte de visite intéressante », a ajouté Mme Chaput.
De 2 000 à près de 600…
L’an dernier, avec la même formule, c’est-à-dire sous de multiples petits chapiteaux dressés devant l’école secondaire du Grand-Coteau, l’événement avait attiré près de 2 000 visiteurs, au grand plaisir des responsables et exposants qui ont vendu bon nombre d’œuvres d’art. Cette année, Suzelle Chaput estime qu’il y a eu à peine un peu plus de 600 personnes, notamment à cause de la chaleur accablante, et aussi parce que les vacances de la construction n’étaient pas encore terminées. Elle se réjouit toutefois que les visiteurs provenaient d’un peu partout dans la région, mais étonnamment peu de Sainte-Julie même…
La solution pour l’an prochain passerait peut-être par la tenue de l’événement en septembre; par un déménagement (car il serait alors difficile de tenir l’événement devant l’école lors de la rentrée scolaire); ou alors en mettant un chapelet sur une corde à linge pour espérer le beau temps!
Ce qui est sûr, c’est qu’il y aura des discussions à venir au cours des prochains mois et aussi que l’art a fait encore une fois des heureux, dont les lauréats de cette édition 2022, soit : Lina Loisel (premier prix), Stéphanie Fiola (deuxième prix), Pierre Sansoucy (troisième prix), Suzanne D’Amours et Sylvain Demers (mention d’honneur).


Partager cet article