Verchères 350

La conseillère de Sainte-Julie Isabelle Poulet se présente pour la CAQ dans la circonscription de Laporte

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
La conseillère de Sainte-Julie Isabelle Poulet se présente pour la CAQ dans la circonscription de Laporte
« Je continuerai de travailler pour mes citoyens de Sainte-Julie et je m’assurerai qu’ils soient bien servis, comme par le passé », a déclaré la candidate de la CAQ dans Laporte, Isabelle Poulet. (Photo : CAQ)

Le premier ministre, François Legault, a annoncé lors du congrès préélectoral de la Coalition Avenir Québec (CAQ) la candidature de la conseillère municipale de la Ville de Sainte-Julie, Isabelle Poulet, dans la circonscription de Laporte, sur la Rive-Sud. L’intérêt de Mme Poulet pour la CAQ ne date pas d’hier, car elle s’est impliquée au sein de la formation politique depuis ses débuts en 2011. « Les planètes se sont alignées! », a-t-elle lancé avec un large sourire alors que les prochains mois risquent d’être un véritable tourbillon…
Isabelle Poulet est une habituée des campagnes électorales puisque la mère de deux enfants en sera à sa neuvième expérience dans le domaine. À titre de conseillère à la Ville de Sainte-Julie, elle a été au cœur de cinq scrutins municipaux et elle a pris part à trois campagne provinciale jusqu’à présent.
Elle a été responsable des élections en 2003 pour le candidat Luc Pommainville de l’Action démocratique du Québec (ADQ), une formation qui a fusionné avec la CAQ en 2012. Isabelle Poulet a ensuite été attachée de presse pour la candidate de l’ADQ, Lucille Méthé, en 2007, qui été élue députée dans la circonscription de Saint-Jean. Puis, en 2018, Mme Poulet a été directrice des communications lors de la campagne de l’actuelle députée provinciale dans Verchères, Suzanne Dansereau.
Beau duel à prévoir
« Les valeurs de la CAQ me rejoignaient à l’époque et elles me rejoignent encore aujourd’hui », a fait valoir celle qui a un baccalauréat en communication à l’Université du Québec à Montréal et qui a suivi des formations en ressources humaines, de même qu’en gestion. « La CAQ est une coalition qui regroupe plusieurs personnes issues de différents horizons. C’est avant tout un parti pragmatique et moi je suis une fille d’action. »
« Je suis près des gens depuis bientôt 17 ans, car le palier municipal est avant tout un gouvernement de proximité. Je me renseignais pour savoir qui étaient les nouveaux résidents dans mon secteur et je me faisais un plaisir de les rencontrer afin de mieux les connaître. »
« Pour ce qui est de la circonscription de Laporte, je la connais bien parce que j’ai travaillé pendant près de 10 ans dans le secteur pour une organisation à but non lucratif (OBNL), Ma Deuxième Maison à Moi, qui offre des services pour les familles vivant avec une personne ayant un trouble du spectre de l’autisme ou une déficience intellectuelle. »
Lorsqu’on lui a demandé si elle devra mettre son rôle de conseillère municipale en veilleuse au cours des prochains mois, elle est catégorique : « Pas du tout! Je continuerai de travailler pour mes citoyens de Sainte-Julie et je m’assurerai qu’ils soient bien servis, comme par le passé. »
La circonscription de Laporte couvre Saint-Lambert et une partie du territoire de la ville de Longueuil, soit Greenfield Park, Le Moyne et le quartier Laflèche dans Saint-Hubert. Selon le site de projections électorales Québec125, la CAQ a des chances de ravir la circonscription aux libéraux avec le départ de l’actuelle députée, Nicole Ménard. Le site indique que la CAQ aurait 36 % des intentions de votes, alors que les libéraux auraient 29 % du scrutin, mais il faut préciser que les candidats de deux formations politiques n’étaient pas encore connus de la population au moment des projections.
Une belle bataille se dessine donc dans ce comté!





Partager cet article