Verchères 350

Gel du compte de taxes pour une maison unifamiliale moyenne

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Gel du compte de taxes pour une maison unifamiliale moyenne
La valeur d’une maison unifamiliale moyenne, qui était de 354 483 $ avant le dépôt du nouveau rôle d’évaluation foncière, est passée à 406 430 $, soit une majoration de 51 947 $ (+ 14,7 %). (Photo : Shutterstock)

Pour une deuxième année de suite, le conseil municipal de Sainte-Julie a pu présenter un gel du compte de taxes pour le propriétaire d’une maison unifamiliale moyenne. L’augmentation effrénée du marché immobilier a fait en sorte que les élus ont diminué les taux de taxation afin de compenser la hausse importante de l’évaluation foncière. Aussi, la Ville a pu bénéficier de la venue de nouvelles propriétés à Sainte-Julie, principalement le complexe Vast du Groupe Maurice et le secteur Vilamo situé près du golf, afin d’équilibrer son budget.
« L’année 2022 marque le dépôt d’un nouveau rôle d’évaluation foncière », a expliqué le nouveau maire, Mario Lemay. « La flambée immobilière et la forte croissance du marché immobilier ont grandement influencé à la hausse la valeur foncière des immeubles sur le territoire. Pour contrer cette hausse, nous avons diminué le taux de taxes. »
« Concrètement, les résidences qui ont une augmentation de valeur inférieure à la maison moyenne verront leurs taxes diminuer, celle qui ont une augmentation supérieure verront leurs taxes augmenter et celles qui ont une augmentation similaire, soit 14,65 %, verront leurs taxes gelées. L’arrivée de plusieurs nouvelles propriétés sur le territoire en 2021, notamment l’immeuble Vast près de la sortie 102, ainsi que les nombreuses propriétés résidentielles du secteur Vilamo, adossé au golf de la Vallée-du-Richelieu, apportent de nouveaux revenus qui nous permettent également de limiter la hausse des taxes », a ajouté M. Lemay.
Le budget 2022 totalise 50 757 075 $, alors que la valeur des immeubles atteint 4,78 milliards de dollars, en hausse de 700,8 millions de dollars. Cet essor dû principalement aux différents développements immobiliers a donc généré de nouveaux revenus qui ont permis ce gel du compte de taxes.
La folie du marché immobilier s’est bien sûr reflétée aussi à Sainte-Julie, alors que la valeur d’une maison unifamiliale moyenne, qui était de 354 483 $ avant le dépôt du nouveau rôle d’évaluation foncière, est passée à 406 430 $, soit une majoration de 51 947 $ (+ 14,7 %).
Programme triennal des immobilisations
Pour sa part, le Programme triennal d’immobilisations (PTI) prévoit des investissements de plus de 16 millions de dollars au cours des prochains mois. Le maire a toutefois fait remarquer que seuls 73 % de ces investissements seront financés par la Ville puisque le reste proviendra de sources de financement externes, dont des subventions.
Les investissements en infrastructures totaliseront 9 948 140 $ et les principaux projets concerneront la réfection des rues N.-P. Lapierre, Décarie et Saint-Joseph. La Ville procèdera aussi à la finalisation des travaux au réseau d’aqueduc sur le rang de la Vallée et elle entreprendra plusieurs interventions préventives sur les conduites souterraines.
Quant aux investissements dans les parcs, ils s’élèveront à 1 877 495 $, notamment pour l’amélioration des terrains de pétanque au parc Arthur-Gauthier et de volleyball au parc E.-J.-Harvey; le réaménagement du parc Joseph-Véronneau; l’aménagement d’une piste de vélo de montagne aux abords du mont Saint-Bruno; et la planification du parc de l’Érablière.
Les travaux relatifs aux bâtiments totaliseront 2 841 380 $ et les principaux projets toucheront l’agrandissement des ateliers municipaux et la mise à niveau de l’édifice situé au 550, boul. Saint-Joseph, récemment acheté par la Ville. Les acquisitions de véhicules et équipements s’élèveront à 2 122 531 $, notamment pour le remplacement d’un camion autopompe au service des incendies et l’achat d’un véhicule 100% électrique.


Partager cet article