Les mots-croisés de La Relève

Les 25 pires urgences du Québec: près de 20 h d’attente à Charles-Lemoyne et Pierre-Boucher

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Les 25 pires urgences du Québec: près de 20 h d’attente à Charles-Lemoyne et Pierre-Boucher
À l’hôpital Charles-Le Moyne, le temps d’attente moyen selon cette liste du gouvernement est de 19 h 37 min, alors que celui de Pierre-Boucher est de 18 h 26 min.

Malgré plusieurs réformes des services de santé, les délais d’attente dans plusieurs urgences du Québec stagnent, si bien que le gouvernement Legault a dressé une liste des 25 pires urgences de la province qui auront un an pour réduire leur délai d’attente grâce à un plan de désengorgement. Sur cette liste, on compte deux établissements de la région, soit Charles-Le Moyne et Pierre-Boucher à Longueuil.
La liste du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a pris en considération différents critères d’accès et des délais de prise en charge. Chaque hôpital a été évalué en fonction d’une centaine de points de référence qui touchent l’urgence, mais aussi la chirurgie et les hospitalisations.
L’objectif initial du MSSS est de 12 heures d’attente et on est loin du compte dans cette liste des 25 pires urgences du Québec présentée le 30 juin dernier dans le Journal de Montréal alors que la durée moyenne de séjour sur civière est de près de 20 heures…
À l’hôpital Charles-Le Moyne, le temps d’attente moyen est de 19 h 37 min et celui de Pierre-Boucher est de 18 h 26 min. D’ici un an, le ministère fera d’autres évaluations ainsi que des suivis au cours de l’été et de l’automne. L’objectif gouvernemental est de désengorger chaque établissement grâce à un plan personnalisé.
Les médecins aussi auront des « bulletins de performance » afin de comparer leur efficacité et cette nouvelle approche serait bien reçue du côté de l’Association des spécialistes en médecine d’urgence du Québec, selon l’article.
Code rouge « foncé » en Montérégie
Le jour même de la sortie de ce palmarès, on constate que la situation des urgences en Montérégie est pour le moins préoccupante. En date du 30 juin sur le site Index Santé, on indique que la capacité des établissements hospitaliers au Québec est au code orange (99 %), c’est-à-dire qu’il y a un peu moins de patients que de civières disponibles, tandis que le code est rouge « foncé » en Montérégie, soit 135 %.
La capacité des huit urgences de la région débordent et elle est même à 177 % (60 patients pour 35 lits) du côté de Pierre-Boucher, alors qu’elle est à 100 % pour Charles-Le Moyne.
Cela a même incité le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Est à émettre un communiqué à ce sujet, invitant les patients dont la situation n’est pas critique « à consulter leur médecin de famille ou leur pharmacien, à consulter un médecin dans une clinique sans rendez-vous ou encore à communiquer avec Info-Santé au 8-1-1 où une infirmière pourra les conseiller et les diriger vers le service approprié. »
« Toutefois, toute personne ayant une situation critique et instable ne doit pas hésiter à se rendre à l’urgence d’un des centres hospitaliers. Elle sera accueillie et prise en charge par nos équipes. »


Partager cet article