Les mots-croisés de La Relève

L’assemblée de Saint-Amable en bref: Un surplus dépassant 4,2 M$ en 2020

Photo de Steve Martin, Initiative de journalisme local
Par Steve Martin, Initiative de journalisme local
L’assemblée de Saint-Amable en bref: Un surplus dépassant 4,2 M$ en 2020
Le maire Stéphane Williams a expliqué que ces surplus vont servir à accélérer certains projets mis de l’avant par son administration au cours des dernières années.

Voici quelques-uns des points abordés par les élus de Saint-Amable lors de la séance de juin. 

  • Les élus ont procédé au dépôt du rapport des faits saillants du rapport financier consolidé et du rapport de l’auditeur indépendant pour l’exercice financier de l’année 2020. Selon Stéphane William, son équipe a été en mesure « de générer des surplus exceptionnels grâce à une saine gestion et l’obtention de subventions ». Le maire a par ailleurs avancé que ces surplus vont servir à accélérer certains projets mis de l’avant par son administration ces dernières années. Notamment la création d’un aménagement routier connexe à la rue Principale, ainsi que l’usine agroalimentaire qui devrait servir de moteur à la relance agricole de Saint-Amable pour les prochaines années.
  • Le conseiller du district 6 et membre du comité des finances, Michel Martel, a pour sa part expliqué que les revenus de fonctionnement de 20 670 570 $ en 2020 comprennent un surplus de 4 221 318 $. Ce résultat est en partie attribuable à l’impact de l’effervescence du marché immobilier sur les droits des mutations immobilières (680 000 $) ainsi que la vente par la Ville d’un terrain devant servir à la construction de la Maison des aînés sur la rue du Parchemin (1 331 000 $).
  • Des transferts, majoritairement des subventions, générés par les programmes de relance économique et les compensations financières gouvernementales ont également permis des rentrées d’argent de 1,7 million de dollars. « Dont 992 000 $ nous ont été envoyés en aide financière directement liée à la pandémie de COVID-19 », a ajouté le conseiller Martel. L’annulation d’événements causée par la pandémie a également permis à la Ville de soustraire 400 000 $ aux dépenses prévues dans le budget annuel.

Logement abordable

  • En raison de la pénurie de logements à prix abordable, le conseil a convenu de faire une demande de subvention au Programme d’urgence de supplément au loyer offert par la Société d’habitation du Québec – OMH de Marguerite-D’Youville.
  • Les élus ont également demandé l’appui du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation dans le dossier de la réhabilitation et de la construction des logements sociaux et communautaires. Les élus incitent notamment la ministre, Andrée Laforest, à renouveler le moratoire sur la reprise de logement et les évictions de locataire en vigueur entre mars et juillet 2020; à revoir les paramètres du supplément au loyer afin qu’il puisse soutenir le plus grand nombre de ménages en difficulté; ainsi qu’à lancer rapidement un vaste chantier québécois pour réhabiliter et construire des logements sociaux communautaires et privés abordables.
  • Enfin, les élus ont annoncé leur intention d’adhérer au programme Partenaires dans la protection du climat de la Fédération canadienne des municipalités et ICLEI Canada (le Conseil international pour les initiatives environnementales locales). La Ville s’engage notamment à réduire de 2 % les émissions de gaz à effet de serre (GES) pour les activités municipales par rapport à l’année 2019, et ce, d’ici 2030.
Partager cet article