Les mots-croisés de La Relève

Une Table de 12 pour décider du sort des chevreuils du parc Michel-Chartrand de Longueuil

Photo de François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
Par François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
Une Table de 12 pour décider du sort des chevreuils du parc Michel-Chartrand de Longueuil

Un peu comme était constituée la Table de la dernière scène dans la Bible, la fameuse Table de concertation sur l’équilibre écologique et la préservation du parc Michel-Chartrand sera constituée de douze personnes. Ses membres incluent des résidents de Longueuil, des organismes du milieu et des experts en environnement (faune et flore). La table de concertation a pour mandat de proposer des solutions durables pour la protection des milieux écologiques du parc, notamment en matière de gestion de la faune et de la régénération de la végétation.
Les douze membres retenus pour siéger à la table : Linda Delorme, Louise Falcon, Carole Labrecque et Patricia Letarte (des résidentes de Longueuil) André Groleau et Yvan Landry (Les Amis du parc Michel-Chartrand). Andréanne Paris (Conseil régional de l’environnement de la Montérégie), Marc-André Guertin (Centre universitaire de formation en environnement et développement durable, Université de Sherbrooke), Tommy Montpetit (Ciel et Terre), Anaïs Gasse, accompagnée de Stéphane Lamoureux comme membre suppléant (ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec), Annie Chapados et Christine Provost, de la Ville de Longueuil.
À noter que, malgré ses implications des derniers mois, le groupe « Sauvetage animal Rescue » ne sera pas représenté à la fameuse table.
Selon la Ville de Longueuil, l’équilibre écologique du parc Michel-Chartrand est menacé par des facteurs interreliés, dont la surpopulation des cerfs de Virginie et des bernaches du Canada, les effets néfastes de l’agrile du frêne sur la régénération des boisés et les pressions liées à une fréquentation accrue de ses milieux naturels. La Ville a par ailleurs mandaté Jacques Bénard, un médiateur accrédité, indépendant et spécialisé en médiation environnementale pour mettre en place la table et l’accompagner dans ses travaux. Les membres procèderont à un état de situation et à l’évaluation de diverses options de solutions, en consultant des experts et des intervenants de différents domaines. La table émettra ses recommandations avant la fin de l’automne 2021.


Partager cet article