Les mots-croisés de La Relève

L’assemblée de Contrecœur en bref: Départ après quatre mandats du conseiller André Gosselin

Photo de Steve Martin, Initiative de journalisme local
Par Steve Martin, Initiative de journalisme local
L’assemblée de Contrecœur en bref: Départ après quatre mandats du conseiller André Gosselin

Voici en résumé quelques-uns des points qui ont été abordés par les élus de Saint-Amable lors de la séance ordinaire qui se déroulait à huis clos le mardi 1er juin dernier.

  • Le conseiller André Gosselin a annoncé « avec émotion et tristesse » son retrait de la vie politique. « Ce qui veut dire que je ne me représenterai pas aux élections du 7 novembre prochain, a confirmé celui qu’on a louangé pour son implication et son sens du bénévolat. J’aimerais beaucoup remercier les citoyens, citoyennes qui m’ont appuyé pendant les quatre mandats durant lesquels j’ai siégé à titre de conseiller municipal du district 5. Je peux les assurer que nous avons une ou un excellent candidat pour prendre ma place et je suis convaincu que tout le monde sera bien servi. » M. Gosselin a par ailleurs confirmé qu’il se retirait exclusivement pour des raisons de santé;
  • Ce dernier est par ailleurs intervenu lorsqu’il fut question de la demande au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, celle de mettre en place des mesures d’urgence pour contrer la problématique du logement. « (Il y a) nécessité de renforcer immédiatement les mesures permettant d’assurer le droit au logement, s’est exprimé M. Gosselin, le respect des règlements existants, le développement du logement social et abordable ainsi que la construction et le maintien du logement locatif privé et communautaire abordable également.»
  • Les conseillers ont adopté une motion de félicitations à la Contrecoeuroise Kathy Szostak pour le lancement de son roman Les yeux de la jungle publié aux Éditions Essor-Livres. « C’est important pour le conseil municipal d’appuyer nos auteurs et nos autrices et notre politique culturelle en témoigne, s’est exprimée la mairesse Maud Allaire. Elle a été lancée la semaine dernière. Je vous invite donc à en prendre connaissance sur le site de la Ville. »
  • Les élus ont également convenu de permettre la fermeture de rues et d’apporter une aide technique au Club cycliste Les Dynamiks pour la tenue du Grand prix cycliste de la mairie qui aura lieu le 27 juin prochain de 6h à 17h sur le rang du Brûlé, la montée de la Pomme d’Or et la montée Lapierre jusqu’à la municipalité de Saint-Antoine-sur-Richelieu;
  • Ces derniers ont également accepté d’autoriser l’utilisation par le Club de course à pied les Contrecoureurs du parc Antoine-Pécaudy pour la tenue du défi 12 h de nuit. L’événement se tiendra le 19 juin entre 20h et 8h le lendemain Ce dernier vise à amasser des fonds pour le Centre jeunesse de la Montérégie. « Soyez assurés que les voisins aux alentours recevront une communication afin de les aviser. »;
  • En suivant les recommandations du Comité consultatif d’urbanisme (CCU), le conseil a refusé la demande du propriétaire du commerce Roosters situé au 299, rue Ducharme, désirant préserver une affiche installée sans avoir préalablement fait l’objet d’une demande en bonne et due forme à la Ville;
  • Le contrat de construction pour le pavage de la rue Industrielle fut par ailleurs attribué au plus bas soumissionnaire conforme parmi les cinq entreprises en lice, soit la compagnie contrecoeuroise AJL Bourgeois, pour 842 071,50$;
  • Le conseil a adopté à l’unanimité la Charte municipale pour la protection de l’enfant. « Ce mouvement a été lancé par la municipalité de Fortierville où s’est déroulé un drame que tout le Québec connaît, celui d’Aurore Gagnon, « l’enfant martyre ». Cette année, c’est le triste 100e anniversaire de son décès. Fortierville veut rappeler à quel point il est important pour les municipalités de mettre en place des milieux de vie prévenants qui font en sorte que les enfants puissent avoir un milieu de vie sécurisant. »
  • Lors de la période de questions, la mairesse a, malgré la demande d’un citoyen, maintenu que les séances du conseil ne seront plus diffusées en ligne une fois que la situation sanitaire permettra de nouveau au public d’assister aux échanges en direct de l’hôtel de ville. Cependant, les résidents auront la possibilité de continuer à envoyer leurs questions adressées aux élus avant chaque séance.
Partager cet article