Les mots-croisés de La Relève

Des OVNIS à Varennes?

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Des OVNIS à Varennes?
Les réseaux sociaux se sont enflammés le 26 mai dernier alors que plusieurs personnes ont pu voir et filmer une mystérieuse ligne de lumières dans le ciel, dont notamment à Varennes. (Photo : Capture d'écran)
Source : Gabrielle Guévremont, Varennes

Les réseaux sociaux se sont enflammés le 26 mai dernier alors que plusieurs personnes ont pu voir et filmer une mystérieuse ligne de lumières dans le ciel, dont notamment à Varennes. Après avoir soulevé de multiples hypothèses pour expliquer ce phénomène, les observateurs ont dû se rendre à l’évidence : il s’agissait d’un « train » de 60 satellites mis simultanément en orbite par SpaceX, la société du multimilliardaire Elon Musk.
Pendant un certain temps, les discussions au sujet de cet événement étaient pour le moins enflammées, d’autant plus que le gouvernement américain doit publier d’ici la fin du mois un rapport attendu sur les « phénomènes aériens non identifiés », c’est-à-dire les mystérieux aéronefs aperçus par des pilotes militaires au cours des dernières décennies.
Les satellites Starlink observés un peu partout à travers le monde à environ 440 km d’altitude font environ 227 kilogrammes et étaient particulièrement brillants peu après leur lancement de Cap Canaveral en Floride, car ils sont plats et ont un grand panneau solaire reflétant la lumière. Ils ont graduellement monté vers leur orbite finale située à 550 km, ce qui devrait atténuer de beaucoup leur brillance vue du sol. Ils sont 60 fois plus proches de la Terre que les satellites traditionnels.
L’objectif de l’entreprise SpaceX d’Elon Musk est d’avoir en orbite plus de 12 000 satellites du genre d’ici 2025 afin d’assurer une couverture continue dans la transmission de données dans le but de fournir à l’ensemble de la planète l’internet à haut débit. Cette mission nécessitera encore une douzaine de lancements avant de commencer à être opérationnelle.
Il est à noter que ce réseau devrait être disponible partout au Québec d’ici la fin de l’année, où près de 250 000 foyers québécois n’ont toujours pas accès à internet haute vitesse avec les infrastructures traditionnelles. Toutefois, la technologie d’Elon Musk n’est pas gratuite, car le terminal vaut environ 650 $, tandis que l’abonnement mensuel est de 130 $. Ce projet de SpaceX est chiffré à environ 10 milliards de dollars.

Partager cet article