Les mots-croisés de La Relève

Plus de 44 700 personnes en attente d’un médecin de famille en Montérégie

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Plus de 44 700 personnes en attente d’un médecin de famille en Montérégie
En janvier 2018, environ 400 000 Québécois étaient en attente d’un médecin de famille et ce chiffre a presque doublé en trois ans, dépassant 700 000 à la fin de 2020. (Photo : Shutterstock)

Selon la porte-parole de l’opposition officielle en matière de santé, Marie Montpetit, il y a une augmentation de près de 40 % du nombre de personnes en attente sur le guichet d’accès aux médecins de famille à travers le Québec depuis 2019, alors qu’en Montérégie uniquement, la liste d’attente a augmenté pour sa part de 43 %.
« Lors des dernières élections, François Legault a dit aux gens de la Montérégie: vous allez tous avoir accès à un médecin de famille et vous y aurez accès dans un délai maximal de 36 heures. Or, depuis l’arrivée au pouvoir de la CAQ, la situation dans la région s’est dégradée », a-t-elle déploré.
En janvier 2018, environ 400 000 Québécois étaient en attente d’un médecin de famille et ce chiffre a presque doublé en trois ans, dépassant 700 000 à la fin de 2020, a souligné Mme Montpetit. Selon elle, le gouvernement est loin de réaliser son engagement électoral de jumeler tous les citoyens à un médecin de famille.
Rappelons que, dans ce dossier, l’objectif de la CAQ a évolué dans le temps et qu’il est maintenant de faire passer de 81 à 83 le pourcentage de la population inscrite auprès d’un omnipraticien d’ici la fin de 2021.
Selon le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, la pandémie a bien changé la donne. Par contre, ces temps de crise ont permis de constater que la télémédecine, c’est-à-dire la consultation d’un médecin par téléphone, a pu faire ses preuves au cours de la dernière année.
Le ministre dit avoir conclu récemment une importante entente avec la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) concernant les quelque 800 groupes de médecine de famille (GMF) qui devront, au renouvellement de leur contrat, s’engager à voir des patients avec ou sans médecin de famille dans un délai de 36 heures.
C’est ainsi que tous les rendez-vous des omnipraticiens dans les GMF seront placés en ligne dans un intégrateur, ou « hub ». Les gens qui désirent alors une rencontre avec un médecin n’auront qu’à aller sur cet intégrateur et ils seront référés à la clinique qui est la plus proche.
Christian Dubé a ajouté que la majorité des 800 GMF devraient être intégrés à ce système d’ici décembre.




Partager cet article