Les mots-croisés de La Relève

Conférence virtuelle sur Louis-Joseph Papineau: des préjugés à revoir…

Communiqué
Conférence virtuelle sur Louis-Joseph Papineau: des préjugés à revoir…

Communiqué – Dans le cadre des événements entourant la Journée nationale des Patriotes, le député de Montarville, M. Stéphane Bergeron, n’était pas peu fier de la tenue, le 20 mai dernier, d’une conférence virtuelle présentée par l’historienne et autrice bien connue, Mme Anne-Marie Sicotte, qui a livré un portrait peu conventionnel de Louis-Joseph Papineau, remettant en question nombre d’idées reçues.

Près d’une centaine de personnes, dont le député de Pierre-Boucher—Les Patriotes—Verchères, M. Xavier Barsalou-Duval, et le maire de Saint-Bruno-de-Montarville, M. Martin Murray, ont assisté à cette conférence des plus intéressantes.

Cet événement, organisé conjointement par le député bloquiste de Montarville et Mme Sicotte, faisait suite à la conférence présentée la veille, sous les auspices de M. Barsalou-Duval et de la Société d’histoire des Îles Percées, à propos des rébellions de 1837 – 1838.

«Il y a beaucoup à dire sur Louis-Joseph Papineau, personnage central de notre histoire. Notre perception contemporaine du personnage découle largement de l’image que d’aucuns se sont employés à laisser de lui, ce qui a longtemps suscité certaines distorsions et controverses. Lorsque j’étais étudiant en secondaire 4, une dissertation à l’échelle québécoise, dans le cadre du cours d’histoire nationale, avait pour thème: ‘‘Louis-Joseph Papineau; traître ou héros?’’. Les temps – et les perceptions entourant cet éminent personnage – ont bien changé depuis cette époque pas si lointaine jusqu’au moment où le regretté Premier ministre Bernard Landry a institué la Journée nationale des Patriotes, il y a 19 ans… Pourtant, certains préjugés ont la vie dure et c’est à ces préjugés que s’est attaqué Mme Sicotte, sur la base de recherches approfondies, dont les découvertes culmineront, d’ici quelques semaines, dans un ouvrage consacré à cet illustre chef patriote et intitulé ‘‘Papineau; Par amour avant tout’’. Soyez donc aux aguets!», a signalé, M. Bergeron.

«Le récit historique actuel sur le Québec, après la conquête britannique, repose sur un grand mensonge, qui constitue la base de l’édifice qui s’est construit ensuite. Concernant la soi-disant ‘‘lâcheté’’ de Papineau, par exemple, il s’agit encore d’une odieuse menterie et, peut-être, la pire de toutes, créée et abondamment véhiculée par celui-là même, Wolfred Nelson, qui a orchestré sa ‘‘fuite’’, tout juste avant la victorieuse bataille de Saint-Denis», d’ajouter Mme Sicotte.

«Cette conférence nous a permis d’en apprendre encore plus sur Louis-Joseph Papineau, qui a profondément contribué à transformer le paysage politique québécois et dont l’action déterminante résonne encore aujourd’hui. Il s’agit certes d’un personnage largement connu, mais dont on ne sait, somme toute, que bien peu de choses… Mme Sicotte, dans sa conférence, nous conforte dans cette impression pour le moins paradoxale, mais, fort heureusement, jette un éclairage nouveau sur plusieurs parts d’ombre de la vie de ce personnage, qu’on a le goût d’approfondir encore davantage, ce qui constitue un réflexe fort positif, car nous avons un impérieux devoir de mémoire», de conclure Stéphane Bergeron.

Source: Bureau du député de Montarville

Partager cet article