Les mots-croisés de La Relève

Tournée de consultations du Bloc au Québec en vue du premier budget du gouvernement Trudeau

Communiqué
Tournée de consultations du Bloc au Québec en vue du premier budget du gouvernement Trudeau
Le député de Montarville, M. Stéphane Bergeron, a fait écho aux propos du chef du Bloc Québécois, M. Yves‐François Blanchet, qui a annoncé que sa formation politique avait entamé et poursuivrait une tournée de consultations au Québec en vue du très attendu premier budget du gouvernement Trudeau en près de deux ans.

Le député de Montarville, M. Stéphane Bergeron, a fait écho aux propos du chef du Bloc Québécois, M. Yves‐François Blanchet, qui a annoncé que sa formation politique avait entamé et poursuivrait une tournée de consultations au Québec en vue du très attendu premier budget du gouvernement Trudeau en près de deux ans.

«Le prochain budget du gouvernement Trudeau, et le premier de la nouvelle ministre des Finances, devra avoir une couleur de relance en plus de répondre aux enjeux spécifiques des transferts en santé et de l’aide aux aînés. Le Bloc Québécois a publié l’automne dernier un plan de relance à la fois économique et écologique après avoir recueilli des propositions à travers tout le Québec. Les insuccès du gouvernement Trudeau dans l’approvisionnement en vaccins entrainent toutefois la nécessité de soutenir plus intensément et durablement notre personnel soignant, les aînés, nos entreprises et nos industries. Nous poursuivons donc notre travail, inspirés par les idées les plus porteuses, afin que le budget fédéral du printemps ne soit pas un rendez-vous manqué pour le Québec», a déclaré M. Blanchet.

Dans le cadre de ces consultations, le Bloc Québécois compte se pencher principalement sur cinq thèmes, sans pourtant exclure d’autres dossiers cruciaux:

Renforcer le réseau de la santé, qui devra tenir le coup plus longtemps, et ce tant dans les centres de soins que pour la campagne de vaccination, ce qui requiert une hausse immédiate, substantielle, permanente et sans condition des transferts en santé;
Soutenir durablement nos aînés, qui sont les plus durement touchés par la pandémie en termes de santé physique et mentale, de pouvoir d’achat et d’isolement, mais les moins bien soutenus par le fédéral;
Soutenir nos industries, qui sont confrontées à un possible prolongement de la crise sanitaire, particulièrement celles qui sont les plus durement frappées et pour lesquelles l’aide fédérale est mal adaptée, insuffisante ou même inexistante (aérospatiale, transport aérien, tourisme, hébergement, culture, etc.);
Prévoir une relance économique sécuritaire dans un contexte de pandémie prolongée au Canada (d’autant qu’elle s’annonce moins longue chez nos principaux partenaires commerciaux) et dans une perspective de transition économique plus écologique;
Soutenir adéquatement les Québécoises et Québécois, particulièrement pour assurer le maintien en emploi, la qualité des services offerts et la survie des PME.

«À chaque instant, depuis le début de la pandémie, nous avons pris soin de demeurer en contact étroit avec l’ensemble des intervenants, qu’ils soient sociaux, économiques ou gouvernementaux, ce qui démontre que le Bloc Québécois constitue un intermédiaire incontournable, crédible et efficace, tant dans un contexte courant qu’en période de crise. Cela nous a cependant permis de constater que les attentes sont grandes, particulièrement en prévision de ce prochain budget fédéral, le tout premier en près de deux ans. Nous entendons faire en sorte que les mesures qu’annoncera alors le gouvernement Trudeau soient à la hauteur de ces attentes élevées, qu’il s’agisse de l’approvisionnement en vaccins ou de la hausse des transferts en santé visant à assurer la robustesse du réseau, qui constitue une priorité absolue, de même qu’une sortie de crise ordonnée nous conduisant de nouveau sur la voie de la prospérité», de conclure Stéphane Bergeron.

Partager cet article