Les mots-croisés de La Relève

Hugo Fontaine: un Amablien sur la trace des chercheurs d’or

Photo de Steve Martin, Initiative de journalisme local
Par Steve Martin, Initiative de journalisme local
Hugo Fontaine: un Amablien sur la trace des chercheurs d’or
(Photo : François Hémault / Québec Amérique)

Le journaliste et auteur Hugo Fontaine a couvert le secteur minier durant six années pour le quotidien La Presse. Passionné par cet univers particulier qu’est celui des chasseurs de métaux précieux, l’Amablien nous offre le livre Éléonore : une aventure moderne de chercheurs d’or écrit en collaboration avec Marc Tison.

Dans son plus récent bouquin publié chez Québec Amérique, Hugo Fontaine nous entraîne, en compagnie de son collègue, à la rencontre des personnages qui, par leur persévérance et leur goût de l’aventure, ont permis la découverte et la mise en exploitation de la mine Éléonore dans le nord du Québec, à 200 km de la Baie-James.

Au fil des anecdotes qui nous font voyager dans le temps et dans les grandes contrées de la Taïga, Éléonore nous fait connaître certains de ces entrepreneurs visionnaires qui ont choisi de se lancer corps et âme dans une quête dont la plupart reviennent bredouilles.

« On salue les grands entrepreneurs québécois comme Jean Coutu ou la famille Beaudouin, rappelle celui qui est aujourd’hui directeur général du journal La Tribune de Sherbrooke. Ils le méritent, mais disons qu’on ne pense pas vraiment à faire la même chose avec nos entrepreneurs miniers. C’est quelque chose qui peut sembler lointain. On ne sait pas trop comment le milieu fonctionne, alors j’avais un peu envie de faire la lumière là-dessus. »

Il était une fois dans la taïga

En retraçant l’histoire de ce qui est devenu la seconde mine d’or en importance du Québec, le duo trace le parcours de ces hommes et femmes qui ont joué les cow-boys modernes en troquant le paysage du Klondike des prospecteurs d’or du XIXe siècle pour celui du Grand Nord québécois.

« L’or amène une certaine fascination que les autres métaux n’ont pas, explique le journaliste. Ça ajoute à l’intérêt de l’histoire. Et nos personnages le disent : si ça avait du zinc, ils auraient été bien heureux quand même, mais le fait que ce soit de l’or, ça les a allumés davantage. C’est comme un rêve de jeunesse de découvrir de l’or, alors ça ajoute en effet une dimension supplémentaire à l’histoire. »

À travers le récit de ces entrepreneurs explorateurs, Hugo Fontaine et Marc Tison nous font revivre également les hauts et les bas de l’industrie minière qui a été à l’origine de certains des scandales financiers les plus explosifs des dernières décennies, y compris l’incontournable affaire Bre-X qui a donné mauvaise presse au secteur à la fin des années 90.

« Le milieu minier n’a pas la meilleure réputation au niveau des affaires, abonde Hugo Fontaine. Ça n’est pas la seule histoire du genre, mais ç’a été un des plus gros scandales ces dernières décennies. Je trouvais intéressant de démontrer que des entreprises qui n’avaient rien à voir dans cette histoire ont pu subir les contrecoups et payer le prix. Dans n’importe quel secteur, il y a des gens plus honnêtes que d’autres. »

Question de détermination

Au-delà de la chasse aux trésors, l’aventure Éléonore nous ramène aux vertus souvent à la base de la réussite, et ce, que l’on cherche des minéraux ou que l’on soit innovateur dans tout autre domaine.

« C’est une histoire de détermination, explique l’auteur, et de travail d’équipe. Ça nous ramène à la base et c’est quelque chose qui peut s’appliquer à bien des secteurs de la vie en général. Dans leur cas, c’est ce qui les a menés au succès. Et fait, ça et je dirais qu’il y avait un petit facteur chance aussi qui entre en ligne de compte. »

Des paroles qui font d’ailleurs écho à la chute du livre, comme vont le découvrir ceux qui choisissent de s’y aventurer.

Partager cet article