Les mots-croisés de La Relève

Encore plus d’arbres malades auront une seconde vie sur la Rive-Sud

Photo de François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
Par François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
Encore plus d’arbres malades auront une seconde vie sur la Rive-Sud
Les bancs installés dans le hall d’entrée du Complexe aquatique Laurie-Eve-Cormier à Boucherville ont été réalisés à partir de bois de frêne récupéré et transformé.

Le conseil d’agglomération de Longueuil appuiera le Centre de valorisation du bois urbain en lui accordant une subvention de 96 600$ pour lui permettre la mise en place de son nouveau programme de valorisation du bois privé. L’organisme pourra ainsi étendre ses services, afin de récupérer les arbres abattus par les citoyens sur le territoire de l’agglomération, incluant Boucherville.
Le Centre pourra en fait profiter d’une subvention directe de 24 000 $ provenant des budgets de l’agglomération de Longueuil, et de 74 000 $ du programme d’aménagement durable des forêts, du ministère des Forêts et de la Faune du Québec, pour atteindre les mêmes objectifs.
La mission du Centre de valorisation du bois urbain est de transformer le bois urbain issu des municipalités en produits à valeur ajoutée afin d’en redistribuer les bénéfices à la collectivité.
Le centre s’approvisionne en bois, récolté des abattages massifs des frênes malades, principalement du côté des villes de Boucherville, Longueuil, Saint-Lambert, mais aussi de Beloeil et Montréal.
Les arbres abattus et récupérés sont transformés en planches pour divers produits de construction et, depuis quelques mois, en pièces ou planches de couvre-plancher.
À titre d’exemple, les bancs installés dans le hall d’entrée du Complexe aquatique Laurie-Eve-Cormier à Boucherville ont été réalisés à partir de bois de frêne récupéré et transformé par les artisans du Centre de valorisation du bois urbain.
Les objectifs du centre de valorisation sont les suivants :
. Valoriser le bois urbain de façon à maximiser les retombées économiques, sociales et environnementales;
. Assurer un traitement adéquat de la matière ligneuse récoltée de façon à limiter la propagation des parasites et maladies aux autres régions;
. Favoriser les partenariats avec les entreprises locales et de l’économie sociale;
. Collaborer avec les instances publiques à la saine gestion de la forêt urbaine;
. Participer au reboisement des zones urbaines.
Le Centre de valorisation du bois urbain est une entreprise d’économie sociale de l’agglomération de Longueuil. C’est-à-dire qu’elle est gérée par et pour les membres de la communauté. Toutes les actions de l’organisation sont orientées vers la réalisation de sa mission. Le Centre occupe actuellement des locaux dans la municipalité de Saint-Bruno-de-Montarville.



Partager cet article