L’assemblée en bref: Du neuf pour les personnes âges à Saint-Amable

Steve Martin de l'Initiative de journalisme local
L’assemblée en bref: Du neuf pour les personnes âges à Saint-Amable
(Photo : Ministère de la santé et des services sociaux)

Voici un résumé de certains sujets dont il fut question lors de la dernière séance du conseil de Saint-Amable. Celle-ci se tenait exceptionnellement sans public le 11 août dernier.

* La Ville a renouvelé l’autorisation de changement de vocation de la propriété dont la Maison des aînés de Saint-Amable souhaite faire l’acquisition.

« Il s’agit de la Maison des aînés qui sera située devant l’hôtel de ville, a précisé le conseiller Michel Martel, au coin des rues Coursol et Principale, et non celle située en face de l’école le Rocher. La Ville est propriétaire de ce lot d’une superficie totale de 5 547,8 m2. Le projet est toujours d’y construire une résidence pour personnes âgées autonomes et semi-autonomes […] de 40 logements. La Maison des aînés de Saint-Amable doit acquérir ce lot. Une résolution avait été adoptée en 2018 pour autoriser la vente, mais [le projet ne s’est pas concrétisé.] Il faut donc renouveler l’autorisation de vente pour une nouvelle période de 24 mois. »

Le conseiller a ajouté que l’organisme a depuis pris la décision d’acheter la totalité du terrain, et non la moitié, comme prévu en 2018.

« Ce sera une vente pour l’ensemble du lot au coût maximal de 550 000 dollars. »

* Il fut également annoncé que la Ville ferait une demande d’aide financière et déposerait au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation un projet afin qu’une zone récréative soit aménagée pour les personnes âgées au parc Le Rocher. Le tout s’inscrit dans le Programme d’infrastructures Municipalité amie des aînés (PRIMADA).

« On parle notamment de terrains de pétanque, de tables à pique-nique et d’un abri solaire, a élaboré le conseiller Robert Gagnon. Il est proposé que la Ville de Saint-Amable s’engage à payer sa part des coûts admissibles ainsi que les coûts d’exploitation continus de ce dernier. »

Adoption d’un règlement sur les animaux de compagnie

* « Nous sommes vraiment à la fin du processus, a spécifié la conseillère Vicky Langevin. Donc, c’est une adoption, mais il y a eu des modifications au règlement depuis l’avis de motion et le dépôt du projet de règlement depuis la séance du 14 juillet. »

Parmi ces changements, Mme Langevin a précisé que le terme « vétérinaire » a été retiré de l’article 34.

« Un propriétaire a donc l’obligation de dénoncer une morsure à la police et aux autorités compétentes. Avant la modification, l’article disait que les citoyens devaient également informer le vétérinaire. Le terme « aboyer » a par ailleurs été ajouté à l’article 19 qui concerne les nuisances. »

* Les articles 20 et 22, portant sur l’abandon et la disposition des chiens et des chats morts, ont par ailleurs été ajoutés au règlement.

« Le règlement prohibe à quiconque de mettre fin à la vie d’un chien ou d’un chat volontairement », a énoncé la conseillère. Un article sera de plus ajouté afin de donner aux autorités le pouvoir de distribuer des amandes aux citoyens qui contreviendraient au règlement.

Reprise de la location de salle

* La conseillère du District 3 a par ailleurs annoncé que la Municipalité allait de nouveau rendre ses salles accessibles.

« Les choses doivent reprendre tranquillement malgré la pandémie, a expliqué Vicky Langevin. Alors, nous allons recommencer à louer nos salles municipales à des organismes à but non lucratif. Il va donc y avoir plusieurs mesures sanitaires à respecter et ce sera la responsabilité des organisateurs de faire respecter ces normes. Nous allons commencer de cette façon avec les organismes à but non lucratif et observer comment les choses se passent. Par la suite, nous allons réévaluer si nous pouvons réintégrer la location pour des événements privés. »

Partager cet article