Fermeture vacances été 2020

Pierre Lavoie a fait un arrêt à Sainte-Julie avant d’aller chercher deux millions de kilomètres!

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Pierre Lavoie a fait un arrêt à Sainte-Julie avant d’aller chercher deux millions de kilomètres!
Au bout de deux jours, Pierre Lavoie a atteint son million de kilomètres et, au bout de trois jours, il a même doublé son objectif! Les sourires étaient donc nombreux à Sainte-Julie!
La mairesse Suzanne Roy a souligné la contribution de Pierre Lavoie au mouvement des saines habitudes de vie et l’a invité à signer le Livre d’or de la municipalité en compagnie des autres participants.

Rien ne peut arrêter Pierre Lavoie, même pas la Covid-19! Le triathlète de 56 ans a récemment lancé un nouveau défi adapté au contexte de la pandémie puisqu’il se déployait en mode virtuel et il invitait les Québécois à participer en grand nombre au 1 000 000 de KM Ensemble les 19, 20 et 21 juin derniers, un objectif pour le moins ambitieux qui a finalement été doublé!
« La mission du Grand défi est, depuis toujours, axée sur la prévention. Nous voulons rappeler à la population combien il importe de faire de l’activité physique pour maintenir son corps en santé. Le moment est idéal, car après des semaines de confinement, les gens veulent qu’il se passe des choses. Notre événement se veut collectif et le plus inclusif possible. C’est pourquoi on peut y participer à son rythme, en marchant, en courant ou en pédalant », avait-il expliqué au début de cette aventure.
À la tête d’un groupe, il a quitté le Saguenay–Lac-Saint-Jean en direction de Montréal, mais il a fait escale dans plusieurs villes en cours de route, sous une chaleur caniculaire. Ce qui est particulier, c’est que ce n’est pas la mairesse Suzanne Roy qui l’a invité à faire un arrêt à Sainte-Julie, mais c’est l’infatigable athlète qui l’a appelé pour « passer chez elle ».
« Que c’est beau Sainte-Julie! », s’est-il exclamé dès son arrivée sur l’heure du midi, le dimanche 21 juin, alors que le thermomètre indiquait déjà près de 30 chauds degrés. On aurait dit que cette admiration est réciproque car les citoyens ont été nombreux à joindre l’équipe de la Ville de Sainte-Julie, qui était alors la sixième plus active à l’échelle du Québec au moment de son passage.
Des ministres en forme
Le triathlète était accompagné lors de son arrêt d’Isabelle Charest, ministre déléguée à l’Éducation, ministre responsable de la Condition féminine, de Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation, de Pierre Karl Péladeau, président et chef de la direction de Québecor, de Guy Carbonneau, analyste de hockey et représentant des Canadiens de Montréal ainsi que de Jasmin Savard, directeur général de l’Union des municipalités du Québec.
La mairesse a profité de l’occasion pour souligner la contribution de Pierre Lavoie au mouvement des saines habitudes de vie et l’a invité à signer le Livre d’or de la municipalité en compagnie des autres invités, avant d’enfourcher son vélo pour faire un bout de trajet avec ses hôtes d’un moment.
« Nous souhaitons féliciter Pierre Lavoie pour son travail acharné depuis plusieurs années à la création d’une culture en santé préventive au Québec, à la promotion des saines habitudes de vie et à son aide à développer le mouvement de mise en forme et de lutte contre l’obésité. »
Mais avant de faire de l’exercice pour une troisième fois en trois jours lors du 1 000 000 de KM Ensemble, Suzanne Roy n’a pas manqué de faire savoir aux deux ministres que Sainte-Julie aurait besoin d’un petit coup de pouce pour le futur centre multifonctionnel qui est dans les plans de la Ville.
Parce que la course aux subventions, ça aussi c’est du sport!

Partager cet article