Guignolée 2020

Le terminal de Contrecœur : « absolument nécessaire » pour le port de Montréal!

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Le terminal de Contrecœur  : « absolument nécessaire » pour le port de Montréal!
La présidente-directrice générale du Port de Montréal se dit confiante que les travaux d’aménagement à Contrecœur pourront débuter d’ici la fin de l’année, notamment pour relier le site à la route 132. (Photo : APM)

La présidente-directrice générale du Port de Montréal, Sylvie Vachon, était l’invitée d’honneur dans le cadre d’une conférence en ligne organisée par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, le 19 mai dernier. À cette occasion, elle a affirmé que, malgré la pandémie et le ralentissement économique, le projet de construction d’un terminal de conteneurs à Contrecœur est « absolument nécessaire » et a bon espoir de voir même les premiers travaux sur le site d’ici la fin de l’année.
La croissance des activités du port de Montréal est soutenu depuis des années et le volume des marchandises manufacturées a connu une hausse de 2,5 % au premier trimestre de 2020, comparativement à la même période en 2019. Toutefois, l’administration a constaté depuis quelques semaines les premiers signes de ralentissement sur les quais, et ce même si la chaîne intermodale est toujours pleinement mobilisée au port.
Devant cette situation, les responsables anticipent une baisse des trafics de marchandises de l’ordre de 12 % pour 2020, comparativement à l’année précédente. Comme l’a expliqué Mme Vachon lors de la causerie, selon les prévisions de l’administration, cette baisse devrait être suivie d’une reprise en fin d’année et au début de 2021.
« Au-delà des perspectives économiques relativement négatives à court terme, les ports travaillent en fonction de plusieurs décennies et ils ont toujours su s’adapter. Ils auront sans aucun doute un rôle clé à jouer dans la relance économique. Au port de Montréal, nous continuerons de jouer ce rôle tant par la stimulation des échanges internationaux que par des investissements majeurs tels que notre projet de terminal à conteneurs à Contrecœur, qui demeure toujours pertinent et nécessaire. »
Mme Vachon a mentionné également que le besoin pour Contrecœur ne disparaît pas parce qu’il y a une période difficile au travers de laquelle le port de Montréal doit passer. La PDG a rappelé que le projet attend toujours l’approbation de l’Agence canadienne d’évaluation environnementale et elle se dit confiante que les travaux d’aménagement pourront débuter d’ici la fin de l’année, notamment pour relier le site à la route 132.
Projet évalué entre 750 et 950 millions $
Rappelons à ce sujet que le marché des conteneurs est en hausse constante au port de Montréal depuis plus de 50 ans et que l’administration travaille à la construction d’un nouveau terminal sur son terrain de Contrecœur, afin de soutenir la croissance du marché des conteneurs au Québec et dans l’est du Canada. À terme, la nouvelle infrastructure permettra la manutention de 1,15 million de conteneurs EPV (équivalent de vingt pieds) par an.
Le projet évalué entre 750 et 950 millions de dollars comprendra notamment deux postes à quai et une aire de manutention de conteneurs, une cour ferroviaire intermodale connectée au réseau principal, un portail d’accueil pour les camions relié au réseau routier et des installations de soutien. On prévoit que ce chantier emploierait 5 000 travailleurs pendant la construction et que ce terminal donnerait de l’emploi à 1 000 personnes afin d’assurer son fonctionnement.

Partager cet article