Agab Rembourser votre achat

Il manque près de 250 médecins en Montérégie

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Il manque près de 250 médecins en Montérégie
Il y a présentement un besoin pour 1 417 médecins de plus au Québec, dont 249 pour la seule région de la Montérégie, une situation jugée pour le moins critique alors que la population est de plus en plus vieillissante. (Photo : iStock)

Un récent dossier publié le 25 novembre dernier dans le Journal de Montréal souligne qu’il y a un besoin pour 1 417 médecins de plus au Québec, une situation jugée pour le moins critique alors que la population en général est de plus en plus vieillissante. Pour la seule région de la Montérégie, il y aurait un manque de 180 omnipraticiens et 69 spécialistes, ce qui ne va pas sans conséquence.
Selon cet article, il y aurait présentement 625 postes vacants chez les médecins spécialistes au Québec, selon les données présentées par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS). De ce nombre, il faut ajouter un déficit de 792 médecins de famille, selon un document de travail datant de juin qui émane également du MSSS.
Pour sa part, la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ), avance que la pénurie a doublé depuis cinq ans. À ce sujet, l’article du journal indique qu’à ce jour, 590 895 Québécois sont sur une liste d’attente pour avoir un médecin de famille. De son côté, la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) précise que des pénuries frappent tout particulièrement l’anesthésiologie et la chirurgie générale.
Une des solutions passerait par une hausse des admissions afin d’éviter des pénuries à court terme, croit notamment la Fédération des médecins résidents du Québec (FMRQ). Par contre, des professeurs spécialisés sur la question cités dans l’article croient plutôt que le problème d’accès dans le réseau de la santé est dû à un manque d’organisation et non pas à une pénurie de médecins.
Toujours en ce qui concerne le domaine de la santé, il est intéressant de noter que le nombre d’infirmières qui pratiquent en Montérégie est en hausse de 2,7 % en 2018-2019, soit presque le double de la moyenne nationale, qui se situe plutôt à 1,4 %. Un total de 441 infirmières ont obtenu un emploi en Montérégie en 2018-2019, soit 14 % de plus que l’année dernière. À l’échelle nationale, l’Ordre des infirmières et des infirmiers du Québec (OIIQ) a accordé 3 893 permis d’exercice, enregistrant ainsi un nouveau record.
Si ces chiffres ont de quoi réjouir, il faut toutefois rappeler que la Montérégie est l’une des régions dont le taux de croissance de la population est parmi les plus élevés au Québec, ce qui fait que le taux d’infirmières par 1 000 habitants, qui est de 5,95, demeure nettement sous la moyenne provinciale, soit 8,52.

Partager cet article