Agab Rembourser votre achat

Un superbe cadeau aux jeunes familles de la Montérégie-Est

Communiqué
Un superbe cadeau aux jeunes familles de la Montérégie-Est
Dans la programmation des festivités entourant son 35e anniversaire, le Comité d’allaitement maternel CALM est heureux d’offrir aux jeunes familles de la Montérégie-Est un tout nouveau fauteuil pour la clinique d’allaitement. (Photo : CALM)

Dans la programmation des festivités entourant son 35e anniversaire, le Comité d’allaitement maternel CALM est heureux d’offrir aux jeunes familles de la Montérégie-Est un tout nouveau fauteuil pour la clinique d’allaitement.
Le dévoilement de ce cadeau a récemment eu lieu au CLSC de Sainte-Julie, en présence de Josée Trahan, chef de l’administration de programmes famille-enfance-jeunesse du CISSS de la Montérégie-Est et d’une trentaine de marraines d’allaitement réunies pour l’occasion.
« Nous sommes privilégiées de pouvoir compter sur CALM comme partenaire auprès des familles de notre territoire. Depuis plusieurs années, nous travaillons en étroite collaboration afin de développer une offre complémentaire et ainsi offrir le meilleur soutien possible aux mères qui allaitent. Je suis persuadée que le soutien des marraines de CALM a pu faire la différence pour plusieurs d’entre elles. », a déclaré Mme Trahan, lors de cette soirée.
La présidente de CALM, Véronique Hébert s’est dite, quant à elle, très heureuse de voir ce projet se réaliser. « Il y aura d’autres surprises cette année. C’est notre 35e anniversaire et l’équipe de CALM veut souligner cela de bonne manière. Surveillez nos prochains événements! » a-t-elle ajouté.
Rappelons que CALM est un regroupement qui a été créé en 1986 par Céline Lafrenière, médecin de la région ainsi que des mères bénévoles qui soutiennent les mamans désirant allaiter. Celles-ci travaillent en partenariat avec les intervenants du CLSC des Seigneuries. Leur service de marrainage est gratuit, en tout temps, avant ou après la naissance de bébé. Leur mission est d’accompagner, écouter, répondre aux questions, établir un réseau de soutien, mais surtout briser l’isolement.

Partager cet article