Agab Rembourser votre achat

Un tournoi de curling afin de relever le Défi têtes rasées Leucan: un duo père-fils qui ne laisse personne de glace!

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Un tournoi de curling afin de relever le Défi têtes rasées Leucan: un duo père-fils qui ne laisse personne de glace!
Le Julievillois Éric Courchesne et son fils Léo ont amassé en 2018 un montant record de 6 565 $ au profit du Défi têtes rasées Leucan, et ils lancent une invitation à tous cette année! (Photo : Courtoisie)

Lorsqu’on relève un défi, celui-ci peut nous amener bien souvent plus loin qu’on ne l’avait prévu au départ et ce choix nous fait parfois vivre de belles surprises en cours de route!
C’est le cas d’Éric Courchesne qui prend part au Défi têtes rasées Leucan depuis plus de 10 ans maintenant. Lors de sa plus récente participation, en mai 2018 à la Place Longueuil, il l’a fait en compagnie de son fils Léo. « J’ai eu une belle surprise l’an dernier. Mon fils de 8 ans m’a demandé pourquoi je me faisais raser la tête chaque année. Je lui ai expliqué que c’était pour aider les enfants malades; un geste de solidarité parce qu’ils perdent leurs cheveux à la suite des traitements de chimiothérapie. »
« Il m’a regardé avec un grand sourire en me disant: « Moi aussi papa je veux aider les enfants malades! ». J’étais vraiment ému! Il a décidé de m’accompagner dans cette activité hors de l’ordinaire. Nous avons amassé un montant record de 6 565 $. Léo a tellement aimé son expérience qu’il me parle déjà du prochain défi! », lance fièrement le Julievillois.
Le duo (en fait, on devrait plutôt parler d’un trio car la maman, Isabelle Millaire, est aussi de la partie) organise donc une journée bien spéciale qui aura lieu le dimanche 24 novembre prochain, alors que se déroulera la cinquième édition de « L’annuel de curling du Dill », au club du Mont-Bruno, sur la rue Goyer. Au total, il espère que 144 personnes répondront à l’invitation.
Des petits cadeaux aux participants
Eric Courchesne souligne qu’en achetant un billet, les donateurs peuvent aussi apprendre à jouer au curling pendant deux heures, alors que différentes plages horaires seront disponibles entre 8 h et 20 h cette journée-là. Il souligne qu’aucun équipement n’est nécessaire. Les participants n’ont besoin que d’une paire d’espadrilles propres pour préserver la glace et une tenue sport pour être confortable en action.
Un moniteur sera sur place pour expliquer comment pratiquer cette activité et il assurera aussi la supervision. « Le curling se joue avec deux équipes de quatre joueurs. Faites un groupe avec des amis, sinon, des équipes seront formées la journée même. Aucune expérience n’est requise. Les enfants peuvent jouer dès l’âge de 8 ans », ajoute-t-il.
« Chaque année, je reçois des dons pour offrir des petits cadeaux aux participants. Pour ce défi, ma conjointe a choisi de m’aider en sollicitant l’appui d’entreprises locales où nous sommes clients. Les commerces offrent des certificats-cadeaux, des produits, etc. Il y en a pour tous les goûts! », précise-t-il en les remerciant pour leur aide précieuse.
Pour plus d’information ou pour appuyer ce duo père-fils, vous n’avez qu’à consulter leur page Facebook : lannueldecurlingdudill. Vous pouvez également communiquer avec Éric à l’adresse courriel: ericcourchesne.ec@gmail.com ainsi qu’au 514 506-8223.

La petite histoire d’une grande initiative… depuis maintenant plus de 19 ans!
Le tout premier Défi têtes rasées a été lancé en 2001 par Serge Tremblay, en Montérégie. Cet homme d’affaires avait été touché par l’ampleur du défi que les enfants atteints de cancer doivent relever lorsqu’ils font face à la maladie. En 2018, le Défi têtes rasées Leucan a franchi le cap des 90 000 têtes rasées, depuis la première édition.
Avec plus de 50 sites de rasage à travers le Québec, en plus des Défis personnalisés qui peuvent être réalisés en solo, en famille ou en groupe à la date et à l’endroit désirés, le Défi têtes rasées Leucan est sans contredit l’événement du genre ayant le plus d’envergure dans la province, tant pour le nombre de participants et de dons amassés que pour le nombre de sites de rasage en simultané.
(Mention de source : Défi têtes rasées)

Partager cet article