acheter local

Fin des tarifs douaniers imposés par les États-Unis aux importations canadiennes d’acier et d’aluminium

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Fin des tarifs douaniers imposés par les États-Unis aux importations canadiennes d’acier et d’aluminium
La levée des tarifs douaniers imposés par les États-Unis aux importations d'acier et d'aluminium en provenance du Canada est une excellente nouvelle notamment pour les aciéries comme ArcelorMittal à Contrecœur. (Photo : ArcelorMittal)

Les tarifs douaniers imposés par les États-Unis aux importations d’acier et d’aluminium en provenance du Canada, et ceux imposés par Ottawa en représailles, ont finalement été levés le 19 mai dernier après d’intenses négociations entre les deux pays.
En vertu de cette entente, les surtaxes américaines de 25 % sur l’acier et de 10 % sur l’aluminium ont été abolies. Toutefois, en échange, le Canada et le Mexique s’engagent à adopter des mesures pour empêcher l’acier chinois de pénétrer le marché américain par le biais de leur territoire respectif.
Maintenant que cette entente a été conclue, le Canada espère pouvoir ratifier l’Accord États-Unis-Mexique-Canada (AEUMC) dans les prochaines semaines.
« La décision prise par les États-Unis d’éliminer les droits de douane sur l’acier et l’aluminium canadiens est une excellente nouvelle pour les travailleurs canadiens de l’acier et de l’aluminium, leurs familles et de nombreuses communautés à travers le pays », a déclaré le premier ministre Justin Trudeau dans la foulée de cette entente.
« Au cours des derniers mois, j’ai rencontré des travailleurs canadiens de l’acier et de l’aluminium, notamment à Regina, Hamilton, Sault-Sainte-Marie et dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Ils sont au cœur de l’industrie de l’acier et de l’aluminium de calibre mondial du Canada, qui crée des milliers de bons emplois pour la classe moyenne et aident des dizaines de milliers de familles à subvenir à leurs besoins. »
Le directeur québécois des Métallos, Alain Croteau, a aussi salué cette entente, non sans déplorer l’attitude de l’administration Trump. « Dès le départ, nous avons dénoncé ces tarifs illégaux et injustifiés. Ces derniers s’appuyaient sur le prétexte fallacieux de la sécurité nationale, alors qu’on sait que l’acier et l’aluminium canadiens n’ont jamais posé de menace à la sécurité nationale américaine. Ces tarifs absurdes nuisaient particulièrement à nos économies étant donné que les chaînes d’approvisionnement sont très intégrées dans les secteurs de l’acier et de l’aluminium. »
Rappelons à ce sujet que le gouvernement de Donald Trump a frappé le Canada de surtaxes sur l’acier et l’aluminium au printemps 2018. Le Canada a répliqué avec des tarifs similaires, en plus d’ajouter des droits de douane de 10 % sur une foule de produits. En mars dernier, Ottawa avait annoncé un nouveau programme de 100 millions de dollars destiné aux entreprises des secteurs de l’acier et de l’aluminium à travers le pays, dont 26 millions $ à celles du Québec.

Partager cet article